Attentat d’Argana : Une lutte continue contre le terrorisme

Attentat d’Argana : Une lutte continue contre le terrorisme

L’anniversaire de l’intronisation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI marque douze années de règne et de stabilité au Maroc. Une stabilité qui se confirme par le haut niveau de sécurité dont jouit le Royaume. Toutefois, le pays a été la cible de certaines manœuvres haineuses. L’odieux acte criminel qui a secoué la ville de Marrakech, en date du jeudi 28 avril, en est un exemple. Sur ce point, le Souverain a tout de suite exprimé sa ferme condamnation de cet attentat terroriste ignoble perpétré contre le café Argana.
En effet, le célèbre café Argana a été secoué par une forte déflagration qui a coûté la vie à 17 personnes en plus de 21 blessés. Le Souverain avait tout de suite donné ses Hautes instructions à la ministre de la santé pour qu’elle veille à ce que tous les soins médicaux et l’appui humain nécessaires soient prodigués aux blessés, priant pour un prompt rétablissement des blessés et pour le repos de l’âme des défunts, et souhaitant à leurs familles éplorées patience et réconfort. Aussi, Sa majesté a également souligné que de telles agressions terroristes ne font que renforcer la détermination du Maroc d’aller de l’avant dans la mise en œuvre des réformes visant à consolider le modèle marocain singulier de démocratie et de développement, dans un climat de quiétude, de stabilité et de citoyenneté responsable. C’est ce qu’a affirmé Sa Majesté à l’ouverture des travaux du Conseil des ministres qu’il a présidé, mardi 17 mai dernier à Marrakech, à quelques jours seulement du violent attentat. À cette occasion, le Souverain a également rendu hommage aux différents services en charge de la sécurité interne et externe de la patrie, pour l’efficacité et le professionnalisme dont ils ont fait preuve.
Sa Majesté le Roi a aussi loué le patriotisme et le dévouement dont ils ont constamment fait preuve pour assurer la sécurité de la Nation et protéger les biens, traquer et démanteler les bandes terroristes, et déjouer les complots agressifs ourdis de l’étranger, en particulier depuis les attentats terroristes du 16 mai 2003 à Casablanca, et ce, dans le respect de la primauté de la loi. En effet, le dossier Argana a témoigné de l’efficacité et du haut degré de professionnalisme des autorités en charge de l’affaire qui sont parvenues à neutraliser les responsables de l’attentat en un temps record. Les enquêtes pointues menées par les éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire et la Direction générale de la surveillance du territoire ont permis jusqu’à présent d’arrêter neuf suspects, tous originaires de la ville de Safi, dont l’auteur principal présumé de l’attentat, Adil El-Atmani, âgé de 25 ans. Aussi, le Souverain avait ordonné aux ministres de l’Intérieur et de la Justice d’informer l’opinion publique des conclusions des investigations, avec toute la célérité et la transparence requises, en veillant à dévoiler la vérité, et en s’astreignant à la primauté de la loi et à la préservation de la quiétude et de la sécurité des personnes et des biens, sous l’autorité de la justice. Une orientation royale largement respectée par les autorités compétentes illustrant un haut niveau de professionnalisme.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *