Audiences publiques : La réaction de la rue

Abderahmane B, chauffeur de taxi
ça ne sert à rien de diffuser ces témoignages quand les noms des responsables et des tortionnaires ne sont pas cités. À mon humble avis, tout cela n’a aucun sens car il ne suffit pas de permettre à ces gens-là de témoigner et de les indemniser, il faudrait que tout le monde sache qui sont les principaux mis en cause. Pour qu’il y ait réconciliation, il faudrait établir des sanctions ou qu’au moins les responsables s’excusent auprès des victimes des exactions. Mais je trouve qu’en diffusant en direct ces témoignages, on ne traite pas le fond du problème. C’est du maquillage.

Yasmina M, une passante
Je pense que l’idée de diffuser les témoignages des victimes des années de plomb au Maroc est une très bonne initiative. Cela permet au grand public de connaître ce qu’ont subi tous ces détenus. C’est une façon de lever le voile sur une période noire de l’histoire du Maroc. Les jeunes de la génération actuelle ne connaissent pas cette époque passée. Mais par ailleurs, cela nous fait quelque part mal d’écouter tous ces témoignages émouvants.

Nezha, infirmière dans une clinique
Diffuser les témoignages en direct, c’est très bien. Mais ce n’est pas suffisant, il faut traiter le problème depuis ses racines. Pour un début c’est bien, mais nous espérons que cela puisse aboutir à des résultats concrets pour tourner véritablement la page. Une page certes douloureuse mais qui ne peut pas être effacée que par le biais des auditions publiques.

Hicham, gérant d’une papeterie
C’est une très bonne idée de diffuser les témoignages des victimes des années de plomb à la télévision. C’est une première dans le monde arabo musulman. C’est une idée que je trouve intéressante, voire courageuse. Encore faut-il consolider les acquis et aller de l’avant.Toutefois, on aimerait bien savoir quels sont les véritables responsables et ces derniers doivent payer pour leurs crimes. Il ne suffit pas d’en parler, il faut sanctionner pour pouvoir se réconcilier.

Said S, gérant d’un magasin de meubles
Cette initiative est louable. Cela peut permettre de tourner la page de l’histoire des années de plomb au Maroc. Mais je trouve aussi que la diffusion à la télévision de ces témoignages peut avoir un impact négatif à partir du moment où les seuls à parler sont les victimes. Pour ne pas obtenir le revers de la médaille il faudrait que les spectateurs puissent connaître et voir les responsables des exactions.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *