Augmentation des prix de l’essence, du gasoil 350 et du fuel industriel

En passant à la pompe, les conducteurs ont constaté hier, mardi 1er juillet, la hausse des prix des carburants en faisant le plein du début de mois. Nizar Baraka, ministre délégué chargé des Affaires économiques et générales, a choisi le premier jour de juillet pour répercuter la flambée des prix des carburants que connaît le marché international. Lundi dernier, le prix du baril de pétrole brut a dépassé les 143 dollars, à Londres et à New York, atteignant respectivement les prix record de 143,91 dollars et 143,67 dollars.
Au département de Nizar Baraka, on souligne que cette hausse concerne les prix à la consommation de l’essence, du gasoil 350 et du fuel industriel, tout en maintenant les prix du gasoil normal, du gaz butane et du fuel destiné à la production de l’électricité à leurs niveaux actuels. Ainsi, les prix de l’essence et du gasoil 350 seront augmentés chacun de 1 dirham le litre au moment où la subvention unitaire octroyée à ces produits est de 3,40 dirhams le litre pour l’essence et 3,90 dirhams par litre pour le gasoil 350.
Le prix du fuel industriel sera augmenté de 500 dirhams la tonne et restera subventionné à hauteur de 2.116,17 dirhams la tonne.
En comparaison avec la part de compensation des prix en septembre 2006, l’on constate que les prix actuels après cette augmentation sont au même niveau que ceux pratiqués en septembre 2006 (Voir tableau). «Compte-tenu de leur large utilisation dans le secteur des transports et par les ménages, le gasoil normal et le gaz butane qui absorbent plus de 80% de la subvention globale et qui représentent plus de 76% de la consommation nationale en produits pétroliers ne subiront aucune augmentation de leurs prix malgré le renchérissement continu de leur cours sur le marché international», ajoute le ministère délégué chargé des Affaires économiques et générales, dans un communiqué de presse.
En effet, le gouvernement n’a pas touché au prix du gasoil pour éviter des augmentations
au niveau des prix des produits alimentaires (légumes et fruits,….)  dont le transport et l’approvisionnement sont assurés par le secteur du transport des marchandises ainsi qu’au niveau des prix du transport en commun. Pour les bonbonnes de gaz de 12 kg et 3 kg, les prix n’ont pas été augmentés. La part de la compensation dans les prix de vente actuels est de 170%.  Selon l’Office des changes, la facture pétrolière du Maroc s’est élevée à 10,5 milliard de dirhams à fin avril 2008. Marquant ainsi une hausse de 56,7% par rapport à la même période de l’année 2007. Cette évolution est la conséquence d’une augmentation du volume importé de 4,4% et d’une hausse du prix moyen de la tonne importée de 50%. Le cours du baril importé par le Maroc est ressorti à 103 dollars en avril, contre un cours mondial moyen de 109 dollars le baril.  La nouvelle grille tarifaire des carburants intervient pour «soulager» un peu la Caisse de compensation. De 20 milliards de dirhams, prévus dans la loi de Finances à 30 milliards de dirhams annoncés au début de l’année, le budget de la Caisse de compensation pourrait dépasser les 38,5 milliards de dirhams d’ici fin 2008.
Rappelons qu’un fonds de 800 millions de dollars vient d’être créée pour atténuer l’impact de la hausse du pétrole.  Un fonds financé par un don de 300 millions de dollars de Cheikh Khalifa Bin Zayed Al-Nahyan, Président de l’Etat des Emirats Arabes Unis, et un autre don de 500 millions de dollars de l’Arabie Saoudite, au mois de mai dernier.


Une nouvelle grille tarifaire


Ainsi à partir du 1er juillet 2008, les prix de vente de base des produits pétroliers sont fixés comme suit :
– Essence super : 11,25 dirhams/litre au lieu de 10,25 dirhams/litre (hausse de 1 Dh par litre).
– Gasoil 350 : 10,13 dirhams/litre au lieu de 9,13 dirhams/litre (hausse de 1 Dh par litre).
– Fuel industriel : 3374 dirhams / tonne au lieu de 2.874 dirhams /tonne (hausse de 500 Dh/tonne).
– Gasoil : 7,22 dirhams / litre (pas d’augmentation).
– Butane (bouteille de 12 kg): 40 dirhams la bouteille (pas d’augmentation).
– Butane (bouteille de 3 kg): 10 dirhams la bouteille (pas d’augmentation).

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *