Avec 22.784 arrestations : Les crimes liés à la détention et la commercialisation de la drogue raflent la mise

Avec 22.784 arrestations : Les crimes liés à la détention et la commercialisation de la drogue raflent la mise

Le sentiment d’insécurité s’accroît de plus en plus chez les citoyens dans un monde gangréné par le crime. Les éléments de la police parlent d’une phobie amplifiée. Qui a raison et qui a tort? «Personne n’a raison et personne n’a tort», a confié à ALM une source policière. «Il est vrai qu’il y a une recrudescence de la criminalité mais il y a également un travail de fourmi fourni par la police pour lutter plus efficacement contre la criminalité et la délinquance», a ajouté la même source.
Selon une source policière de la direction générale de la Sûreté nationale, en l’espace de cinq mois, plus précisément entre le 8 avril et le 10 septembre 2012, pas moins de 15.649 malfrats ont été arrêtés pour avoir été impliqués dans différents types de vol, notamment le vol avec violence, vol qualifié, vol de voitures, vol simple, vol dans les voitures, vol à l’arraché ou encore vol à la tire.
Parmi eux, 10.410 suspects ont été arrêtés en flagrant délit. Alors que 5.239 mis en cause étaient recherchés à l’échelle nationale. «Ces chiffres alarmants du nombre d’arrestations de mis en cause impliqués dans différents types de vol justifient effectivement ce sentiment d’insécurité que ressent le citoyen», a précisé notre source policière qui a ajouté en substance que «ils prouvent, par ailleurs, les efforts déployés par tous les corps de la police».
En effet, ces différents types de vol qui s’inscrivent dans les crimes portant atteinte aux biens occupent une place de premier plan. D’ailleurs, et selon les chiffres, ils devancent les crimes portant atteinte aux personnes, à savoir les homicides volontaires et involontaires, les tentatives d’homicide, les coups et blessures à l’aide d’armes blanches, les kidnappings, les séquestrations et tout autre violence corporelle. Dans cette optique, 9.830 mis en cause ont été incarcérés dont 7.590 ont été arrêtés en flagrant délit et 2.340 suspects étaient recherchés à l’échelle nationale. Quant aux crimes portant atteinte aux mœurs (viols, attentat à la pudeur, relation conjugale hors mariage et abandon de famille) ils occupent la quatrième place avec 8.187 arrestations dont 5.565 suspects arrêtés en flagrant délit et 2.622 étaient recherchés. Une source policière proche de la DGSN a expliqué à ALM que la majorité de ces crimes ne peuvent être commis sans que le délinquant ait eu recours à la consommation de la drogue. Autrement dit, les crimes sont intrinsèquement liés à la drogue laquelle prolifère. Le nombre des suspects arrêtés durant ces cinq derniers mois en est la preuve. A ce propos, 22.784 suspects ont été épinglés pour avoir été impliqués dans les affaires de détention et commercialisation de tous types de drogue. Parmi eux, 20.053 ont été arrêtés en flagrant délit et 2.731 étaient recherchés. Ainsi, en examinant ces chiffres, les crimes liés à la détention et la commercialisation de la drogue occupent le sommet du podium et sont par conséquent considérés comme les principaux vecteurs de délinquance.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *