Baccalauréat : Ouverture d’une enquête sur une affaire de fuite des épreuves

M. Sassi, qui était l’invité du journal de la soirée de la deuxième chaîne de télévision 2M, a expliqué que le problème porte sur des cas limités et concerne deux établissements de la ville, affirmant que le ministère est en train de collecter les données nécessaires pour évaluer la situation et prendre les mesures administratives qui s’imposent.

Selon lui, des mesures seront prises incessamment concernant cette affaire, qui a suscité l’indignation des candidats, de leurs tuteurs et du corps enseignant de la ville. Ceci a été accompagné d’un mouvement de protestation et du boycott des examens de samedi par les élèves du lycée Lalla Amina.

"Les données disponibles jusqu’à présent et les investigations menées au niveau national ont révélé qu’il s’agit de cas limités enregistrés uniquement à Meknes", a-t-il dit, excluant que "des fuites ont eu lieu dans d’autres régions".

A cet égard, M. Sassi a démenti les informations rapportées par certains journaux faisant état d’autres cas de fuite des examens à Nador et à Moulay Drisse Zerhoune.

Par ailleurs, M. Sassi a rassuré que les examens du baccalauréat se sont déroulés dans des conditions normales, faisant savoir qu’une série de mesures ont été prises visant à assurer une meilleure organisation et à alléger la pression qui pèse sur les candidats.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *