Bachir Saoud : «Le SIDATTES vise à encourager l’agriculture oasienne dans la région»


ALM : Comment évaluez-vous cette première édition du Salon international des dattes (SID) à Erfoud ?
Bachir Saoud : La première édition du Salon international des dattes (SIDATTES 2010) organisée à Erfoud est marquée par une bonne participation des pays arabes. Cet événement a permis à la région de disposer d’un rendez-vous international. Pour ce premier salon, nous avons atteint les objectifs escomptés. Ce salon a offert aux producteurs marocains une «occasion de choix» pour l’échange et le partage. Cette manifestation vise avant tout à encourager l’agriculture oasienne et à insuffler une nouvelle dynamique à la région.

Comment le SIDATTES a participé dans le développement des zones oasiennes dans la région?
Après la visite de Sa Majesté le Roi MohammedVI dans ces régions fin 2009, il y a eu un élan de développement avec le palmier dattier, pour accompagner cette dynamique qui s’inscrit dans le cadre des recommandations du Plan Maroc Vert, notamment avec la mise en place d’un plan stratégique et d’un contrat-programme visant la réhabilitation des palmeraies. En effet, l’objectif étant de promouvoir une agriculture performante tout en répondant aux enjeux majeurs en termes sociaux, d’aménagement territorial et de développement durable.

Quelle est la mission de l’ANDZOA ?
L’Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et de l’arganier (ANDZOA) a pour mission de protéger et valoriser le patrimoine national du palmier dattier et de l’arganier, de mobiliser et de rationaliser la gestion des ressources en eau d’irrigation. L’agence vise à promouvoir la recherche scientifique pour la sauvegarde de la biodiversité et la gestion durable des écosystèmes oasiens et de l’arganier sans oublier la mise en place de conditions idoines pour le développement humain et la création d’activités économiques novatrices visant l’exploitation durable des ressources. A cet égard, les interventions de l’agence se font en parfaite cohérence avec le lancement des chantiers mis en place par le Plan Maroc Vert.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *