Baker, chronique d’une médiation

1997 : Le secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, nomme James Baker en tant qu’envoyé personnel pour le Sahara. Ce dernier entame une série de pourparlers directs entre les parties.

Décembre 1997 : Reprise du processus d´identification. Des difficultés techniquement insurmontables apparaissent et le processus semble impossible à réaliser.

3 septembre 1998 : Arrêt de la première liste des personnes inscrites, mais les recours sont impossibles à traiter.

2000 : Le Conseil de sécurité décide de suspendre le processus d’identification sur recommandation de James Baker, qui propose le projet d’accord-cadre qui consiste en une autonomie élargie des provinces sahariennes sous la souveraineté du Maroc.

2001 : Le Maroc accepte l’accord-cadre de Baker.

Novembre 2001 : Sa Majesté le Roi Mohammed VI visite les provinces sahariennes à l’occasion du 26ème anniversaire de la Marche Verte et réaffirme que le Maroc ne cédera pas un iota de ses provinces du Sud.

Février 2002 : l’Algérie refuse le plan Baker et propose que l’ONU administre le Sahara. Kofi Annan propose alors quatre solutions : continuer avec le plan de régalement à travers le référendum ; continuer à oeuvrer pour l’application de l’accord-cadre de James Baker ; entamer des négociations pour la partition du territoire ; retirer la Minurso et mettre fin à l’implication de l’ONU dans la recherche d’une solution.

Juillet 2002 : prorogation du mandat de la Minurso jusqu’à janvier 2003.

Janvier 2003 : James Baker présente un plan de solution connu sous le nom de Plan Baker II. Ce plan propose que le Sahara devienne une autonomie sous la souveraineté marocaine durant quatre ans au moins et cinq ans au plus au bout desquels un référendum serait organisé.

Juillet 2003 : le Conseil de sécurité de l’ONU adopte la résolution 1495 dans laquelle il exprime son soutien au plan Baker II et appelle les parties à l’accepter et proroge le mandat de la Minurso jusqu’au 31 janvier 2004.

30 janvier 2004 : Prorogation du mandat de la Minurso jusqu’au 30 avril 2004.

Avril 2004 : le Maroc refuse toute solution qui ne respecte pas la souveraineté du Royaume sur le Sahara marocain. Le Conseil de sécurité proroge le mandat de la Minurso jusqu’au 31 octobre 2004.

11 juin 2004 : James Baker démissionne de son poste d’envoyé personnel de Kofi Annan.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *