octobre 20, 2017

Bank Al-Maghrib lance le système des règlements bruts du Maroc

Lors de cette cérémonie, marquée par la présence également de membres du conseil de Banque Al Maghrib, de présidents et directeurs généraux des banques marocaines, de responsables d’administration publiques, ainsi que d’opérateurs économiques nationaux, les responsables de la Banque centrale ont présenté le nouveau système de paiement et son lancement officiel, indique un communiqué de Bank Al Maghrib.

La mise en place du SRBM intervient dans le cadre de l’une des missions fondamentales de la Banque relatives au système de paiement, conformément à son statut qui lui permet de prendre toutes mesures visant à faciliter les transferts de fonds et à veiller à la sécurité des systèmes et moyens de paiement ainsi qu’à la pertinence des normes qui leur sont applicables.

Le Système des Règlements Bruts du Maroc, projet structurant pour la place financière, permettra d’effectuer les opérations relatives aux interventions monétaires de Bank Al Maghrib, aux virements interbancaires, au règlement des soldes des opérations sur titres ainsi que des soldes issus des systèmes de compensation (chèques, cartes bancaires et virements).

Ces opérations réalisées entre les institutions financières participantes et portant sur des montants élevés, seront traitées en temps réel, dans des conditions de sécurité optimale grâce au règlement en monnaie centrale, de façon irrévocable et à travers un système informatique hautement sécurisé.

Le SRBM contribuera à la modernisation et à l’adoption des normes internationales en matière de systèmes de paiement au Maroc et assurera une surveillance permanente des flux et de la liquidité par Bank Al Maghrib, renforçant ainsi l’efficacité de la politique monétaire, précise le communiqué.

Les participants au SRBM sont la Banque centrale, qui agira en tant que banque et administrateur du système, les établissements bancaires et certaines institutions financières. Le système comprend également des participants techniques tels que la Bourse de Casablanca et Maroclear, l’Association pour un système interbancaire marocain de télécompensation et le Centre monétique interbancaire des sous-participants, principalement la sociétés de bourse.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *