Banque centrale populaire : Le Groupe aspire à une évolution moyenne de 9% de son PNB à fin 2014

Que de belles perspectives pour la Banque centrale populaire (BCP). Le groupe compte maintenir sa position commerciale dominante sur les deux années à venir. De même, il maintiendra, également, son engagement en termes de financement de l’économie, et ce en visant une croissance moyenne de 10% sur les trois prochaines années et une part de marché cible de 25% à l’horizon 2014. Le groupe renforcera son assise financière à travers l’ouverture du Capital de la BCP à plusieurs partenaires stratégiques. De ce fait, le PNB consolidé du groupe devrait enregistrer une évolution moyenne d’environ 9% sur la période 2012-2014. Ces ambitions déclarées par Mohamed Benchaâboun, président-directeur général de la BCP, interviennent juste après l’annonce des résultats annuels du Groupe, mardi 13 mars 2012, à Casablanca. En effet, les voyants des indicateurs financiers de la BCP, au titre de l’exercice 2011, sont en vert. Les résultats annuels arrêtés à fin décembre 2011 démontrent une progression de 9,8% du produit net bancaire qui s’est située à 3,58 milliards de dirhams. «Cette évolution est portée par l’appréciation des réalisations commerciales», a précisé M. Benchaâboun, tout en soulignant que le produit net consolidé a atteint, à fin 2011, les 10,2 milliards DH. Autres résultats appréciables sont observés au niveau du résultat net du groupe qui a dépassé le double du niveau atteint à fin 2008 pour se situer à 1,83 milliard DH. Les fonds propres illustrent également cette évolution. Ils se sont situés à 27,9 milliards DH au moment où leur rentabilité a atteint une moyenne de 12,2%. Les dépôts de la clientèle se sont appréciés de 8,2% pour un total de 181,7 milliards DH, soit une part de marché de 28,1%. Les parts des ressources non rémunérées de la BCP sont identifiées en tant que meilleure de la place atteignant une moyenne de 63,6% contre 53,2% pour les autres banques. En commentant ces réalisations, M. Benchaâboun a souligné que «ces performances sont le fruit du business-model performant du groupe notamment en terme de mobilisation de l’épargne et l’attractivité de son offre commerciale». Par ailleurs, les dépôts des Marocains du monde ont atteint les 71 milliards DH à fin 2011, en progression de 5,3%, soit 53,14% des parts de marché. Quant aux crédits accordés aux particuliers, ces derniers ont atteint les 48,6 milliards DH affichant une hausse de 12,4% et une part de marché de 26%. L’année 2011 a été également marquée par la forte dynamique de croissance de la banque d’entreprise. Les crédits aux entreprises sont en amélioration de 17,9% en affichant un encours de 118,6 milliards DH. Notons que les concours à l’économie se sont appréciés de 16,3% à 167,2 milliards DH.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *