Banques : Des produits halal

Banques : Des produits halal

Bank Al-Maghrib s’apprête à lancer des produits bancaires conformes à la Chariâ. L’annonce a été faite hier par le wali de BAM, Abdellatif Jouahri, lors d’une conférence de presse tenue à Rabat. «L’introduction de ces produits devrait permettre d’élargir la gamme de services bancaires et de contribuer à une meilleure bancarisation de l’économie», a relevé M. Jouahri, dans une déclaration relayée par l’agence de presse MAP. Ces nouveaux produits bancaires sont «Ijara», «Moucharaka» et «Mourabaha».  BAM a défini, en concertation avec le Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM), le cadre devant régir l’offre de ces produits par les établissements de crédit marocains. L’opération «Ijara» est définie comme étant tout contrat selon lequel un établissement de crédit met, à titre locatif, un bien meuble ou immeuble à la disposition d’un client.
L’opération «Moucharaka» est définie comme étant tout contrat ayant pour objet la prise de participation, par un établissement de crédit, dans le capital d’une société existante ou en création, en vue de réaliser un profit. Les deux parties participent aux pertes à hauteur de leur participation et aux profits selon un prorata prédéterminé.
L’opération «Mourabaha» est définie comme étant tout contrat par lequel un établissement de crédit acquiert, à la demande d’un client, un bien meuble ou immeuble en vue de le lui revendre moyennant une marge bénéficiaire convenue d’avance, le règlement par le client se fait en un ou plusieurs versements, à une date ultérieure, ne dépassant pas 48 mois.
En politique monétaire, Bank Al-Maghrib veut rester vigilant. Le premier rapport sur la politique monétaire a été préparé pour le conseil de la banque en décembre dernier. Avec la persistance des risques de tensions sur les prix, le conseil a décidé de continuer à mener une politique monétaire vigilante, en maintenant les interventions de la banque sur le marché monétaire principalement par les reprises de liquidités sur appel d’offres à 7 jours avec un taux porté à 2,75 %. Pour l’inflation, le Wali de BAM parle désormais de ciblage. «Les Banques centrales ont tendance à opter pour des stratégies monétaires basées sur le ciblage de l’inflation», note-t-on.
Le ciblage de l’inflation nécessite que la Banque centrale mette en place un dispositif d’analyse et de prévision et un cadre opérationnel de politique monétaire appropriée.
En ce qui concerne le système financier, le niveau des créances en souffrance a baissé en 2006 pour s’établir à environ 11 %. «Cette bonne performance a été réalisée grâce à l’opération de radiation sur les comptes conduite en 2005, au recouvrement des crédits importants, mais aussi du fait du développement rapide des crédits ces dernières années», explique-t-on.
Pour le pôle bancaire public, BAM rappelle que le CIH a retrouvé «une situation normale» et que le CAM est engagé «sur un plan de restructuration avec des avancées importantes».
En œuvrant pour l’alignement du secteur bancaire sur les meilleurs standards internationaux, BAM veut permettre aux banques marocaines «d’accélérer leur internationalisation avec de nouvelles implantations et de projets dans les pays du Maghreb, en Afrique subsaharienne et dans d’autres régions».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *