Benyaich : Les frères Afghans

Benyaich : Les frères Afghans

Les enquêteurs espagnols ont saisi, en juin 2003, dans le domicile de Jamal Zougam, principal accusé dans les attentats du 11 mars, des cassettes vidéo sur la lutte armée au Daghestan dans lesquelles apparaissent plusieurs noms, dont ceux des frères Benyaich. Il s’agit de Salah Eddine Benyaïch (Abou Moughen) et Abdelaziz Benyaich, tous deux connus comme « les frères afghans » pour leur combat mené aux côtés des Taliban.
Abdelaziz Benyaïch a été arrêté le même mois en Espagne. Il est actuellement en détention préventive, pour son implication dans les attentats de New York du 11 septembre 2001. Son frère Salaheddine, impliqué dans les attentats du 16 mai à Casablanca, est actuellement emprisonné au Maroc. Il y a un troisième frère, Abdellah Benyaich, qui a été tué en Afghanistan par les troupes américaines, en novembre 2001, lors du bombardement de Tora-Bora.
Le Maroc a, pendant longtemps, demandé aux autorités espagnoles l’extradition d’Abdelaziz Benyaïch pour qu’il soit jugé pour son implication dans les attentats du 16 mai. Mais l’Espagne, sans rejeter clairement la demande marocaine, avançait, à chaque reprise, un prétexte politique ou juridique pour retarder l’extradition d’Abdelaziz Benyaïch. Au coeur de l’enquête sur les attentats de Casablanca, les frères Benyaïch, qui semblent avoir été en contact avec les suspects de Madrid, constituent une passerelle entre les filières marocaines et d’autres groupes islamistes. Abdelaziz et Salah Eddine sont accusés d’avoir joué le rôle de « recruteurs » dans les quartiers populaires de Tanger. Ce qui est sûr c’est qu’ils ont combattu aux côtés de nombreux autres Moudjahidine, les Russes et les Serbes, en Afghanistan, en Bosnie, en Tchétchénie et au Daghestan.
Zougam a fait la connaissance d’Abdelaziz Benyaich, en 1993, selon les autorités marocaines.
Abdelaziz, un Franco-marocain, a donc été arrêté le 14 juin 2003 sur demande marocaine. Selon la presse espagnole, Abdelaziz Benyaich, âgé d’une trentaine d’années, a été appréhendé à Algésiras, où il séjournait depuis six mois, puis transféré à Madrid.
Benyaïch a été identifié par un autre suspect français arrêté au Maroc, Antoine Robert, alias El Haj.
Au milieu des années 90, il est installé à Istanbul, il y monte de petits commerces et aide les frères de passage. Il parcourt aussi l’Espagne et le Royaume-Uni. En 1996, il est domicilié à Madrid sous un faux passeport au nom de Ian Gerald Frost vivant à Brighton. Trois ans plus tard, il se trouve avec son frère Salaheddine au Daguestan où il aurait participé à des combats contre l’armée russe. Il avait été placé en garde-à-vue en avril 2003, à Paris, par la DST française, après son retour de Tchétchénie.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *