Bezzad : «le public a été manipulé»

Bezzad : «le public a été manipulé»

ALM : le ROMS dénonce le fait que l’ALCS soit la seule à bénéficier des recettes de « Sidaction».  De quoi s’agit-il précisément?
Nadia Bezzad : Vous savez, c’est la première fois dans le monde entier où l’on organise un tel événement et que les dons vont aux caisses d’une seule association. Je suis satisfaite des Marocains qui ont donné pour soutenir la lutte contre le sida.
En effet, les gens ont participé à cette action de collecte d’argent non pour l’Association de lutte contre le sida (ALCS), mais pour aider ces malades souffrant de ce virus. Par ailleurs, plusieurs personnes sont venues nous voir et nous demander ce que nous allons faire avec des fonds collectés suite à cette soirée de 2M. Pour eux, Sidaction sert à lutter contre le sida et non uniquement pour renflouer l’ALCS. C’est dire que le public a été induit en erreur !

Que voulez-vous dire au juste ?
Après cette soirée, on a créé un besoin alors que nous ne disposions pas des moyens adéquats. Depuis, plusieurs questions se posent à propos de « Sidaction » et des circonstances qui ont présidés à son organisation. Est-ce qu’on va maintenant demander aux malades qui viennent chez nous d’aller chez l’ALCS ? Comment une seule association pourra traiter, à elle seule, ce nombre de plus en plus croissant de malades ? Allons-nous vers une centralisation de la lutte contre le sida ? Dans ce cas, on est en train de faire marche arrière et d’aller dans le sens contraire de la stratégie internationale en la matière prônant une décentralisation de la prise en charge. Je me demande encore une fois comment un malade habitant dans des contrées lointaines pourra faire le déplacement jusqu’à Casablanca?!  

Qu’est-ce que vous reprochez au juste à l’ALCS ?
En soulevant cette polémique, nous voulons lancer un débat constructif.
Notre objectif n’est autre que de clarifier les choses. Je tiens dans ce sens à préciser que je parle au nom du Réseau des ONG marocaines de lutte contre le sida  (ROMS) et non de l’Organisation panafricaine de lutte contre le sida (OPALS) dont je suis la présidente. Au Maroc, nous sommes quatre associations thématiques spécialisées dans la lutte contre ce fléau.
Il s’agit précisément de l’ALCS, l’OPALS qui existe depuis 10 ans, de la Ligue de lutte contre les MST-Sida ainsi que l’Association des jeunes contre le sida. Vous savez que même les artistes invités par 2M pour animer cette soirée ont été manipulés. Ils étaient présents pour participer à leur manière dans la lutte contre le sida et non pour soutenir financièrement l’ALCS. En effet, les gens croyaient prendre part à une lutte nationale contre le sida. Nous dénonçons cette mascarade !

À votre avis, faut-il organiser un deuxième « Sidaction » rien que pour votre réseau ?
Actuellement, nous sommes en pleines discussions concernant ce sujet. Nous avons un seul combat: la lutte contre le sida. Un virus qui est plus fort que nous.
Certes, nous n’avons pas les moyens pour faire du tapage médiatique, mais nous n’allons pas baisser les bras.
Nous avons une grande volonté et nous savons que nous évoluons dans un climat hostile. Nous dénonçons cette manipulation du grand public concernant une cause nationale ! Au nom de l’honnêteté intellectuelle, on dit non !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *