Bouzoubaâ : «Le terrorisme est un phénomène mondial»

ALM : Quelles relations entretient votre ministère avec les départements de la Justice d’Espagne et des Pays-Bas?
Mohamed Bouzoubaâ : Le Maroc a signé des accords de coopérations judiciaires avec ces deux pays. Ces conventions concernent les affaires criminelles où non seulement des Marocains sont impliqués dans ces deux pays mais également des crimes commis au Maroc par des ressortissants espagnols ou hollandais.
La collaboration judiciaire a connu un dynamisme certain depuis les attentats du 11 mars à Madrid. Depuis cette date, les deux pays, c’est-à-dire le Maroc et l’Espagne se concertent énormément et échangent beaucoup d’informations. Je citerais à titre d’exemple le rapatriement de trois personnes marocaines détenues par les autorités espagnoles. Le ministère de la Justice marocain avaient demandé que ces trois Marocains lui soit livrés car ils sont soupçonnés d’avoir des liens avec des évènements terroristes au Maroc. Et effectivement, les pouvoirs espagnols ont répondu favorablement à notre demande.
Si la coopération judiciaire est exemplaire avec l’Espagne, qu’en est-il alors des Pays-Bas?
Ecoutez, force est de constater que les personnes impliquées dans des actes criminels et terroristes aux Pays-Bas ont non seulement la double nationalité, marocaine et hollandaise, mais certains d’entre eux sont carrément nés aux Pays-Bas. Ce qui me pousse à prendre avec beaucoup de précautions la marocanité des actes terroristes commis aux Pays-Bas. Ce qui n’est du tout le cas pour les attentats de Madrid, où les enquêtes menées non seulement en Espagne, mais surtout au Maroc, car nous avions tiré la sonnette d’alarme bien avant le 11 mars, ont montré qu’il y a des liens forts entre des terroristes au Maroc et d’autres en Espagne. Certains détenus marocains en Espagne sont clairement soupçonnés d’avoir participé, plus ou moins directement, à la préparation des évènements du 16 mai et d’autres évènements.
Ceci dit, il faut souligner que les terroristes marocains ont eu également des liens avec des réseaux étrangers, égyptiens ou afghans. En fait, c’est de la nébuleuse d’Al Qaïda dont il s’agit.
En clair, et contrairement à ce que Driss Basri avait affirmé, même les attentats du 16 mai ont été planifiés par Al Qaïda.
Effectivement. La thèse développée par Driss Basri est totalement fausse. Car comme je vous l’ai expliqué, les enquêteurs ont découvert des rapports entre des cellules marocaines et des responsables d’Al Qaida.
Revenons à la coopération judiciaire. Comment s’effectuent les échanges d’informations entre les juges d’instruction marocains, espagnols et hollandais?
Justement, je tiens à préciser que les conventions de coopération judiciaire que le Maroc a signées donnent la possibilité aux magistrats d’un pays de demander à un juge de l’autre pays de procéder, en son nom, à des mesures d’instruction ou à d’autres actes judiciaires. Et s’il le désire, le juge demandeur peut assister à l’exécution de cette commission. C’est ce qui s’est effectivement produit à plusieurs reprises. Mais toutes les commissions rogatoires sont totalement exécutées par un juge d’instruction marocain.
Est-ce qu’un magistrat marocain s’est déjà rendu en Espagne ou aux Pays-Bas?
Jusqu’à présent, non. Nous avons demandé l’exécution de plusieurs commissions rogatoires, mais les juges d’instruction marocains n’ont pas souhaité assister à leur exécution. Car je vous le rappelle, leur présence est facultative. Ce qui importe, c’est les résultats de ces commissions rogatoires qui sont bien évidemment transmis aux juges d’instruction marocains.
En somme, le Maroc s’inscrit entièrement dans la lutte antiterroriste mondiale?
Absolument. Le Maroc tient fermement à honorer ses engagements. Nous espérons même que la coopération soit beaucoup plus importante qu’elle ne l’est actuellement. Par ailleurs, nous tenons absolument à ce que nos partenaires comprennent que le terrorisme n’est une exclusivité ni de la société marocaine ni des sociétés musulmanes. Le terrorisme est un phénomène mondial. L’ETA en Espagne ou l’IRA en Irlande c’est du terrorisme. Lors de nos rencontres avec les responsables et intellectuels occidentaux nous insistons sur le fait que le terrorisme islamiste est totalement différent de la religion. Il ne faut donc pas coller à l’Islam ces actes barbares.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *