Cadrage : Merci M. Ben Laden !

Finalement, que peut-on retenir de toute cette épopée afghane ? Elle n’aura servi à rien. Ou plutôt si. À rendre plus pauvre et plus démembré un pays qui l’était déjà un peu trop. Mais elle aura également servi à porter atteinte à l’Islam. Une religion déjà combattue par ailleurs. A en donner une image criminalisée. Et faire en sorte que les Musulmans vivent avec des sentiments mêlés de crainte et de culpabilité. Traqués, ils le sont un peu partout en terre non musulmane. Traqués même du regard. Mais le régime Taliban sur lequel s’est appuyé Oussama Ben Laden a surtout par sa déroute, permis aux Etats-Unis de débarquer en terrain conquis, avec, c’est le cas de le dire, armes et bagages. Ben Laden et ses alliés ont ouvert aux Américains l’Asie centrale. Toute une sous-région à laquelle Washington n’accédait que difficilement. Par images-satellite et rapports d’honorables correspondants interposés. Le rêve qui devient réalité. L’Ouzbékistan, le Tadjikistan, l’Afghanistan, la Chine et le Pakistan, qui ne sort pas indemne de cette aventure. Tous ces pays, et d’autres encore, sont à présent à portée de main pour les Etats-Unis. Dont ils deviennent les voisins en quelque sorte. Ce que l’on retiendra également, c’est la faillite de tout ce système que les Taliban, financés par Ben Laden, ont essayé de mettre sur pied et qui, dès 1996, était voué à l’échec. Une énorme baudruche qui est en train de se dégonfler. L’aurait-il fait exprès que M. Ben Laden, qui n’est ni un prophète ni une espèce d’icône de l’opposition internationale aux Etats-Unis, n’y serait pas parvenu. Rendre les Américains heureux, conquérants et rassurés. Tout le contraire de ce qu’il escomptait. Mais il aura réussi à berner des millions de Musulmans qui y ont vu l’espace d’un temps, un nouveau Salaheddine El Ayyoubi (Saladin pour les autres). La mayonnaise n’a pas pris. Et pour tous les services qu’il leur aura rendus, les Yankees peuvent dire un grand merci ou plutôt un thank you very much à Mister Ben Laden.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *