Cadrage : Partenaires

Les Français ont massivement voté pour le président Jacques Chirac, lui permettant ainsi d’être reconduit à l’Elysée pour un nouveau mandat. Le caractère particulier de cette élection marquée par l’arrivée du candidat de l’extrême droite au second tour explique en grande partie la tournure plébiscitaire qu’a prise le scrutin.
Le candidat Chirac a réuni sur son nom les suffrages d’électeurs et d’électrices appartenant à tout le spectre politique républicain et démocrate, animé par la volonté de barrer la route à Jean-Marie Le Pen et à son idéologie incompatible avec l’image et le rôle de la France, dans son environnement européen, dans la région méditerranéenne, comme dans le reste du monde. L’unanimité autour du candidat Chirac a rempli sa mission immédiate et proclamée. Mais pour le président réélu c’est d’un véritable rendez-vous avec l’histoire qu’il s’agit. Réaffirmer la vocation humaniste et universelle de la France, réconcilier la France avec son histoire, maintenir le rôle précurseur et de pointe de la France dans l’édification européenne, et plus généralement redonner à la France le rayonnement et l’influence qu’elle a la vocation d’avoir parmi le concert des nations. Nous au Maroc, par la proximité multiforme que nous avons avec la France, par l’importance des intérêts réciproques qui unissent nos deux pays, par l’importance des échanges humains, économiques et culturels qui nous unissent, nous sommes naturellement très intéressés à cette élection.
Au niveau du sommet de l’État, S.M. le Roi Mohammed VI, comme au niveau du gouvernement, de la classe politique, de la société civile et de larges couches de la population, une sincère et unanime satisfaction a accueilli l’annonce de l’élection du président Chirac, avec le score impressionnant et rassurant, par ailleurs, qui fut le sien. La joie de cet accueil ne s’explique pas seulement par une longue histoire d’amitié, d’affection et de profonde connivence qui a toujours lié Jacques Chirac au Maroc, à la famille royale et aux nombreux amis qu’il compte dans ce pays.
Le Président de la République française a été également investi, lors de ce rendez-vous électoral, de la charge de donner un visage plus humain, plus tolérant, plus accueillant à la France. Et le Maroc qui compte une très importante communauté expatriée dans l’Hexagone, est très sensible à tout ce qui touche les conditions faites aux immigrés et à leurs familles là-bas, et à la place qui est envisagée pour qu’ils puissent, tout en respectant les lois du pays d’accueil, jouir pleinement de leurs spécificités identitaires, culturelles et spirituelles propres.
Le Maroc se réjouit également de voir à l’Elysée un président sur lequel il peut compter en tant que partenaire privilégié dans la défense des intérêts vitaux du Royaume, notamment auprès de l’union européenne, et au sein de l’Organisation des Nations-Unies.
Mais au-delà de ces contingences, le Maroc qui joue en tant que pays arabe et musulman, un rôle actif et assidu, notamment dans la recherche de la paix au Proche-Orient et dans la défense de la cause palestinienne, est particulièrement réconforté de pouvoir compter sur l’engagement et les efforts du président Chirac dans ce contexte.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *