Canaries : un second clandestin subsaharien trouvé mort à bord d’une embarcation

Six autres occupants de ce "cayuco", qui manifestaient des signes d’hypothermie ont été évacués à l’hôpital. Le "cayuco"a été localisé à 30 miles au sud de l’île avec 110 personnes à bord, selon des sources de la sous-délégation du Gouvernement de Santa Cruz de Tenerife, citées par des médias locaux.

La pirogue a été aperçue par un bateau de sauvetage maritime qui effectuait des recherches de trois pêcheurs canariens qui ont disparu, dimanche dernier, au large de la Gomera.

Ce nouveau décès porte à sept le nombre d’immigrants africains morts depuis, vendredi, en tentant d’atteindre par mer les côtes des Iles Canaries.

Mercredi matin, un total de 81 subsahariens ont débarqué à bord d’une pirogue sur la côte de l’Ile de Tenerife.

L’embarcation avait été localisée par un bateau de l’Armée espagnole, à 86 miles au sud de Tenerife et a été ensuite interceptée à 76 miles de cette île, par deux bateaux de sauvetage Maritime, a indiqué la garde civile, ajoutant que les clandestins ont déclaré qu’ils venaient de la Côte d’Ivoire, pays qu’ils avaient quitté il y a 21 jours.

Selon des chiffres fournis, mardi, par le Délégué du gouvernement aux Iles Canaries, M. Jose Ségura, quelque 12.386 immigrants d’origine subsaharienne sont parvenus à gagner les côtes de l’Archipel espagnol à bord d’embarcations depuis janvier dernier contre 6.800 arrivées durant toute l’année 2005.

De ce contingent, 10.480 ont été transférés à la Péninsule ou rapatriés à leurs pays d’origine, a ajouté M. Ségura, indiquant que les centres d’internement hébergent actuellement un total de 1.628 personnes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *