Cancer : l’engagement d’une princesse

Cancer : l’engagement d’une princesse

L’année 2006 sera-t-elle celle de l’action sociale de lutte contre le cancer? Assurément. Si l’année 2005 marque la création de l’Association Lalla Salma de lutte contre le cancer, 2006 sera une année-clé pour la concrétisation des projets en perspective. Elle sera certainement une année riche en initiatives destinées à consolider les acquis obtenus lors des années précédentes. L’association de Son Altesse royale, dont les activités ont été lancées en novembre 2005, prévoit dans son programme plusieurs actions orientées vers la sensibilisation du grand public, la création de nouveaux centres d’oncologie et l’amélioration de la prise en charge des patients. Des projets ambitieux qui profiteront aux malades dont le nombre ne cesse d’augmenter d’année en année.
Au Maroc, le cancer constitue effectivement un problème de santé publique. Selon le ministère de la Santé, entre 30.000 à 54.000 nouveaux cas sont recensés chaque année. Et le taux de prévalence se situe entre 150 à 180 cas pour 100.000 habitants. Cette nouvelle organisation de lutte contre cette maladie s’engage à fond. Elle ambitionne de contribuer à la création d’au moins un centre d’oncologie par région, dans cinq ans, de centres anti-douleur et de soins palliatifs.
En novembre 2005, Son Altesse Royale la Princesse Lalla Salma a inauguré la première unité de greffe de la moelle pour enfants et adultes au Maroc, au service d’hématologie et oncologie pédiatrique relevant de l’hôpital 20 Août du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Casablanca.
Par la même occasion, elle a procédé à la pose de la première pierre pour la construction d’un centre d’hébergement provisoire pour les malades ainsi que pour leurs familles. Son Altesse royale a également procédé à la pose de la première pierre pour la construction du Centre d’évaluation et de traitement de la douleur à l’Institut national d’oncologie (INO) à Rabat.
La réalisation de ce projet, dont la durée prévue pour les travaux de construction est de 12 mois, nécessitera une enveloppe budgétaire de plus de 9.467.000 dirhams. Par ailleurs, d’autres associations œuvrant dans ce domaine se sont engagées à poursuivre leur combat telle l’Association "Cœur de Femmes". Très active sur le terrain, l’organisation du professeur Rajaâ Aghzadi, qui a accompli jusqu’à aujourd’hui 200 opérations chirurgicales gratuites en faveur des femmes souffrant du cancer du sein, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Ses campagnes nationales de sensibilisation insistent surtout sur le dépistage précoce pour lutter contre un mal qui touche de plus en plus les femmes marocaines. Ces divers actions entreprises par différentes organisations offrent aux patients de nouvelles perspectives, surtout de l’espoir en l’avenir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *