Candidats, vos papiers !

La liste des candidats, en trois exemplaires, comporte :
– Les signatures légalisées des candidats
– Les prénoms et noms et éventuellement surnoms des candidats
– Leur lieu et date de naissance, leur adresse et profession
– Une copie de la liste électorale sur laquelle ils sont inscrits
– la circonscription électorale concernée
– Le nom de la liste
– Le nom du candidat tête de liste
– Le classement des candidats sur la liste
– Une fiche anthropométrique délivrée par la Direction générale de la Sûreté nationale datant de moins de trois mois
– une photographie d’identité du candidat (soit 3 photographies au total).
Pour les candidats des partis politiques, ces documents doivent être accompagnés de :
– l’investiture délivrée par l’organe habilité pour cela au sein de la formation politique au nom de laquelle se présente la liste
Cette investiture doit comporter le nom de la liste, celui de la tête de liste ainsi que les noms des candidats avec leur classement au sein de la liste. Les déclarations de candidatures sont sous formes de listes comportant chacune un nombre de noms correspondant à celui des sièges réservés à la circonscription électorale. Le dépôt des déclarations de candidatures se fait par le biais de la personne tête de liste en personne au siège de la préfecture ou de la province dont relève sa circonscription, en ce qui concerne l’élection au niveau des circonscriptions électorales locales. Le dépôt se fait au secrétariat de la commission nationale des recensements au niveau de la circonscription électorale nationale. En ce qui concerne les candidats sans appartenance politique, les listes de candidature doivent être accompagnées – D’un texte imprimé de leurs programmes
– D’un document justifiant du financement de leurs campagnes électorales
– D’un document relatif à la circonscription électorale locale portant au moins 100 signatures légalisées pour chaque siège : 80% des signatures doivent émaner d’électeurs appartenant à ladite circonscription et les 20% restants doivent émaner d’électeurs de la région, quels que soient le Conseil ou l’organisme auxquels ils appartiennent.
– 500 signatures légalisées, en ce qui concerne la circonscription électorale nationale, des membres des deux Chambres du Parlement ou des élus des collectivités locales ou des chambres professionnelles relevant de huit régions au moins, à condition que le nombre des signataires ne soit pas inférieur dans chaque région à 5% des signatures requises. Toute signature doit être accompagnée du numéro de la carte d’identité nationale du signataire et de la référence à la formation à laquelle il appartient ou de la liste électorale générale sur laquelle il est inscrit.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *