Casablanca : Des projets structurants opérationnels d’ici 2016

Casablanca : Des projets structurants opérationnels d’ici 2016

Casablanca est actuellement synonyme d’un grand chantier de développement. La promotion sociale, économique et touristique sont les trois orientations majeures de la capitale économique en ce moment. Des travaux bien orchestrés font vibrer les quatre coins de la ville. Les ruches de travail tendent à placer Casablanca dans le giron des grandes métropoles. La capitale économique sous son nouveau look promet ainsi une dynamique socio-économique de taille.

C’est ce qui a été relayé lors d’une rencontre organisée par le conseil de la ville, et à laquelle ont pris part d’importantes personnalités de la ville dont Mohamed Bousaid, wali de la région. Le but étant de mettre en relief les différents projets structurants du Grand Casablanca. Le changement s’opère, ainsi, sans pour autant faire perdre à la ville son authenticité et sa couleur.

Citons, dans ce sens, le projet de réhabilitation et de mise à niveau de l’ancienne médina de Casablanca. La muraille de Bab Marrakech, quartier emblématique de la ville, est en rénovation. Des arcades viennent ainsi remplacer les planches et offrir une nouvelle galerie commerciale aux occupants du quartier. Pour cette zone de la ville un budget de 300 millions de dirhams a été consenti afin de répondre à plusieurs problématiques, particulièrement d’ordre social.

Selon Abdelaziz Faten, chef de département à l’Agence urbaine de Casablanca, l’ensemble des travaux engagés au niveau de l’ancienne médina seront complètement achevés dans les trois mois à venir. Cela concerne en premier le renouvellement du réseau de voiries, la restitution des espaces de cultes tels que l’église «Buena Ventura» et la création d’espace d’échange culturel.

Une nouvelle perspective s’ouvre à l’ancienne médina, notamment celle de réhabiliter les constructions menaçant ruine. Une convention a été conclue afin de chiffrer les besoins du quartier, et ce dans l’attente de l’élaboration d’un programme national. Au-delà de l’aspect authentique de la ville, Casablanca se modernise et s’apprête à accueillir sa première marina. Il s’agit là d’un espace de plaisance mais également de business. Initiée par le Groupe CGI, la marina casablancaise s’étendra sur une superficie de 476.600 mètres carrés comprenant ainsi un quartier commercial (15% de la superficie totale), résidentiel (30%), hôtelier (12%), ludique (10%) et un centre d’affaires. Le projet de Casa-Anfa se veut pour sa part le nouveau cœur battant de Casablanca.

L’édifice-phare de cette nouvelle adresse casablancaise est Casa Finance City, la future place financière de Casablanca, dont la commercialisation des premiers lots pour institutions financières nationales est en cours. Le projet Casa-Anfa connaît actuellement la première opération de développement d’un programme mixte comprenant logements et bureaux. Les prochaines opérations seront entamées début 2014. Sur une superficie de 350 hectares, Casa-Anfa abritera plus de 100.000 habitants et accueillera près de 100.000 actifs à terme.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *