Casablanca : La Lydec revoit ses tarifs

Plus de lettre de relance. Les 14,5 dirhams appliqués systématiquement aux mauvais payeurs disparaissent. Idem pour les compteurs collectifs (à ne pas confondre avec les compteurs généraux des immeubles), qui feront place à des compteurs individuels. Les clients peuvent acheter l’appareil à 500 dirhams TTC, payables en 12 mois.
Ces mesures d’ordre social font partie des  dispositions  qui viennent d’être prises d’un commun accord entre l’autorité délégante et la Lydec. «En clair, explique un conseiller de M. Sajid, il n’y a pas eu baisse de la facture d’eau, mais un important réaménagement des quatre tranches pour atténuer au maximum les conséquences de l’arrêté interministériel du 30 mars dernier, instituant la hausse de prix à la production». Cette décision a été suivie depuis par deux arrêtés, ramenant notamment la première tranche (sociale) de 8 à 6 mètres cubes. L’impact social de cette décision a été fort sur les factures de l’été, reconnaît-on à la Lydec.
En effet, même si les coûts du 7e et 8e mètres cubs n’avaient augmenté en valeur absolue que de l’ordre de 20 dirhams, cela représentait en pourcentage, une augmentation de 50% pour la catégorie de population qui consommait 8 mètres cubes par mois, soit 11% des clients de la Lydec. A noter que pour ceux dont la consommation était inférieure à 6 mètres cubes, soit 40%, l’impact du réaménagement de la facture a été nul. Aussi, la décision prise entre la Lydec et l’autorité délégante vise à répartir la charge sur toutes les catégories. D’où la révision des tranches.
Ainsi, le tarif de la première tranche de 0 à 6 mètres cubes par mois est-il maintenu au niveau antérieur, soit 2,92 DH HT, pour les clients de Casablanca et 2,53 DH HT pour ceux de Mohammedia. De même une tranche intermédiaire de 6 à 8 mètres cubes a été créée avec un tarif de 3,10 DH HT le mètre cube au lieu de 9,69 DH HT antérieurement pour les clients de Casablanca, et de 2,68 DH HT le m3 au lieu de 8,15 antérieurement  pour les clients de Mohammedia.
Si les petits consommateurs bénéficient en général de ce réaménagement, ce n’est pas le cas pour les autres. Pour répartir plus équitablement l’impact du rétrécissement de la première tranche, ces dispositions sont accompagnées d’une évolution des autres tarifs de 6%, à une exception près : les bains maures et les hammams  qui, en raison de leur caractère social, sont restés aux tarifs antérieurs.
A noter que la troisième tranche (20 à 40 m3 par mois) a été fusionnée avec la quatrième tranche (plus de 40 m3 par mois) pour les particuliers et les administrations. 
Le même principe appliqué aux factures d’eau est maintenu pour l’assainissement. Le tarif de la tranche sociale de 0 à 6 m3 par mois est maintenu au niveau antérieur, soit 0,35 DH HT le m3. En outre une tranche intermédiaire de 6 à 8 m3 par mois a été créée au tarif de 0,37 DH HT le m3 au lieu de 1,67 DH HT antérieurement pour les clients de Casablanca et de Mohammedia. Une hausse de 6%  (à l’exception des hammams) est appliquée aux autres tranches. Ces nouvelles dispositions se refléteront dans les factures eau et assainissement du 4e trimestre.

Des mesures sociales
La Lydec s’est engagée à un traitement spécifique pour les cas sociaux avec un étalement des règlements sans frais allant jusqu’à 12 mois pour les consommateurs qui le souhaitent.  Les frais de coupure de service jusque-là au tarif uniforme de 88,8 dh TTC changent.
Les clients ayant des impayés inférieurs à 300 dirhams seront taxés à 20 dirhams contre 50 dirhams pour les impayés situés entre 301 et 600 DH et100 DH pour ceux qui sont supérieurs à 600 dirhams TTC.
La Lydec s’est engagée aussi de ne pas interrompre le service pour défaut de paiement durant les jours fériés. De même, à  la demande de l’autorité délégante, le concessionnaire s’est engagé sur le principe de la mensualisation de la facture d’eau et d’assainissement à partir du premier janvier 2007.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *