CDG : Le bras financier de l’Etat

CDG : Le bras financier de l’Etat

La Caisse de dépôts et de Gestion (CDG) est avant tout le levier incontesté de l’Etat en matière d’investissement. Dirigée actuellement par Mutapha Bakkouri, homme avisé et respecté par la communauté financière, la Caisse est en phase de mener avec succès un repositionnement stratégique de l’ensemble de ses métiers. Mais pour commencer, la CDG se doit d’accompagner la mutation de l’ensemble de l’économie marocaine, quitte à faire, selon certains, «le pompier» de l’Etat. Historiquement, la CDG est le premier mobilisateur de l’épargne institutionnelle.
Les sommes collectées sont constituées de dépôts obligatoires  (CNSS, notaires, secrétaires greffiers) mais également de dépôts  libres (en provenance des filiales, des compagnies d’assurances, de la Fondation  Mohamed VI de l’Académie du Royaume…). La Caisse a ainsi pour mission  prioritaire de canaliser et de gérer les fonds d’épargne qui lui  sont confiés, en veillant à leur assurer protection, liquidité  et rentabilité.
En outre, la CDG est le premier investisseur institutionnel du Royaume. L’épargne drainée par la Caisse est essentiellement investie dans les marchés  des capitaux, les secteurs immobilier et touristique, l’aménagement des  zones industrielles et touristiques, et, depuis une année, le capital-risque.
Acteur de premier rang sur le marché des capitaux, la CDG  agit tant au niveau de l’Asset management (gestion d’actif pour compte de tiers  ou pour compte propre, sur les marchés des taux et des actions) qu’au niveau  de l’animation et de la tenue de marché. Son importante capacité  de financement et son gisement de titres lui valent d’être le 1er créancier du Trésor et de compter parmi les sept IVT (Intermédiaire en Valeurs  du Trésor) agréés.
Afin de diversifier ses placements en  matière de gestion collective de l’épargne, la Caisse a mis en place  des outils performants, notamment les OPCVM gérés par sa filiale  spécialisée CD2G. En outre, le groupe CDG est le 1er promoteur immobilier du Royaume. Les  réalisations de la Caisse, faites par le biais de ses filiales spécialisées,  bénéficient de l’expérience du Groupe et de son expertise  en matière de promotion immobilière et de logement locatif et social,  de gestion du patrimoine, d’ingénierie et d’aménagement de zones  industrielles et touristiques. Toutefois, bien qu’acteur historique du tourisme, la CDG a réussi à développer un patrimoine hôtelier  des plus importants et a pris une longueur d’avance par rapport à ses concurrents, même privés. Depuis quelques années, la Caisse adopte une stratégie  de désengagement de la gestion directe de ses unités hôtelières. Désormais, la plupart de ces dernières est concédée  en gérance libre à des chaînes internationales de renom (Club Med, Le Méridien, Accor). D’autres unités, en passe de connaître  le même sort, demeurent sous gestion des filiales spécialisées (SOGATOUR, MAROC-TOURIST…).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *