Ces provinces où l on investit le plus

Ces provinces  où l on investit le plus

Si on fait le bilan des réalisations de l’INDH au titre de l’année 2012, il en ressortirait que sur l’ensemble des provinces et préfectures du Royaume, trois provinces ont connu un maximum de projets et actions initiés. Il s’agit notamment de la province de Rhamna qui, à elle seule, a globalisé environ 232 projets, suivie de celle de Taroudant avec 230 projets initiés et de la province de Safi où 184 projets et actions ont été engagés. Pour ce qui est des financements programmés, ce sont les provinces d’El-Jadida, Meknès et Marrakech, qui en ont absorbé le plus avec  224,3 millions de dirhams pour El Jadida, 119,3 millions de dirhams pour Meknès  et 116 millions de dirhams pour Marrakech. Il est à noter que le nombre de projets initiés en 2012 a totalisé les 4.986 projets. Cette même année a également connu l’intégration de 2.161 actions pour un investissement global de 3,86 milliards de dirhams dont la part de l’INDH s’est élevée à 2,46 milliards de dirhams.

En financement, infrastructures et services de base priment :

Pour une initiative visant essentiellement la réduction de la précarité, il n’est nul surprenant que le soutien à l’accès aux infrastructures et services sociaux de base ait constitué la principale rubrique des projets financés en 2012. Ces projets ont mobilisé une enveloppe de pas moins de 1,75 milliard DH pour 2.225 projets.  Il ressort du bilan fait des activités de l’INDH en 2012 une forte présence du tissu associatif. Chiffres à l’appui, durant l’année écoulée, elles étaient 1.702 associations et coopératives à avoir bénéficié de cette initiative.  Quant au programme de la mise à niveau territoriale, dont l’objectif fondamental est le désenclavement des populations de certaines zones montagneuses et le soutien à l’accès aux infrastructures de base et aux services de proximité, ce dernier a permis depuis son lancement en 2011 l’aménagement notamment de 684 km de routes et pistes, la construction de 470 logements pour enseignants et 61 logements pour le personnel médical, ainsi que la mise en service de 27 centres de santé. Ce programme a, également, permis l’adduction de 80 douars en eau potable et l’électrification de 1.000 douars.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *