Ces villes et îles occupées

Portraits des présides occupés.

Sebta
Elle est à 22 km de l’Europe et à 40 km de Tétouan. Elle s’étend à 2000 mètres de l’Est à l’Ouest, et à 1500 mètres du Nord au Sud.
Son nom vient probablement de Sebt, petit fils de Noé. Sa population est évaluée à quelque 74.000 habitants. Sa superficie ne dépasse pas les 20 km2.
Les Portugais l’ont occupé en 1415, après un embargo qui a duré six ans.
Les Marocains ont failli la récupérer en 1437. En 1580, les Espagnoles l’ont prise.
La moitié des habitants de Sebta sont des colons chrétiens. La ville contient une petite communauté juive en plus des Marocains.

Mellilia
Sa population est estimée à moins de 60.000 habitants, dont 40 % de Marocains. Sa superficie est de l’ordre de 70,5 km2. elle est à 10 km de la ville de Nador.
Mellilia est un ancien port phénicien et roumain. Mellilia est occupée par l’Espagne en 1496 au même moment de la chute de Grenade. Depuis lors, cette ville n’a pas cessé de faire objet de tentative de libération par les Marocains, à tel point que les résistants du rif l’ont assiégé durant six mois, entre 1859 et 1860. De nos jours, Mellilia jouit d’un statut proche de l’autonomie. Dans cette zone libre connue surtout pour ses activités commerciales, se trouvent des milliers de soldats espagnols. D’un autre côté, des milliers de Marocains fréquentent cette ville pour la contrebande.

Iles occupées
L’Espagne occupe, également, les Iles Melwiya, Kbdana, Nekkor, Badis et Alboran .
Les îles Melwiya qui se trouvent à quatre kilomètres de la côte marocaine, sont constituées de trois îlots ; à savoir le «Congresso», «Isabel Segunda» et «Del Rey». L’ensemble de la superficie de ces îlots est de 60,7 hectares.
L’île Nekkor est à 600 mètres de la ville El Hoceima. La population de l’île Badis (Penon de Vélez de la Gomera) est estimée à moins de cent personnes. L’île Alboran, qui se situe à 55 km du «Cap des trois fourches», n’a été occupée par les Espagnols qu’au début de l’année 1968, soit douze ans après l’indépendance du Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *