CGEM : Horani se retire de la course, Meriem Bensalah candidate unique

CGEM : Horani se retire de la course, Meriem Bensalah candidate unique

Mohamed Horani, président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), ne briguera pas un second mandat. Et pour cause, il veut céder sa place à la célèbre femme d’affaires Miriem Bensalah-Chaqroun, administrateur directeur-général de la société «Les Eaux Minérales d’Oulmès». À ce titre, il a publié mercredi 26 avril courant une déclaration officielle dans laquelle il a souligné: «J’ai toujours milité pour instaurer une parité genre au sein de la CGEM, chose désormais acquise grâce aux nouveaux statuts dont le texte a été féminisé. Aussi, j’ai déclaré plusieurs fois, en toute sincérité, que mon souhait était de voir une femme chef d’entreprise à la tête de la CGEM». Voilà que tout s’explique. Dans ce sens, M. Horani a révélé dans sa déclaration que devant l’insistance de plusieurs chefs d’entreprises, de présidents de fédérations et d’unions régionales de la Confédération, qui estiment qu’il a le devoir de continuer sa mission pour trois années supplémentaires, il avait accepté de briguer un deuxième mandat, si toutefois aucun candidat ne se manifestait. Mais, à la grande surprise de la scène économique nationale, Mme Bensalah-Chaqroun a déposé sa candidature à la présidence de la CGEM. «Aujourd’hui, et pour la première fois dans l’histoire de la CGEM, qu’une femme marocaine a osé présenter sa candidature à la présidence, je ne peux que m’en réjouir. Tout en félicitant Miriem Bensalah-Chaqroun et en lui apportant tout mon soutien, je déclare que je n’ai plus aucune raison de présenter ma candidature», a expliqué M. Horani, en véritable gentleman. Et de poursuivre : «Je saisis cette opportunité pour remercier tous les membres de la Confédération qui ont été nombreux à m’honorer de leur confiance. Je me dois de leur dire que j’ai l’intime conviction que la CGEM continuera à jouer pleinement son rôle en tant qu’institution citoyenne et responsable au service de la compétitivité de l’entreprise marocaine». En tout cas, le flambeau est entre les mains de Mme Bensalah-Chaqroun pour mener à bon port la CGEM et concrétiser la volonté de M. Horani de célébrer la femme entrepreneur.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *