Chakib Benmoussa annonce la révision des procédures de sécurisation des festivals

La sécurisation du volet organisationnel des manifestations culturelles est à l’ordre du jour. Le ministre de l’Intérieur a indiqué, mercredi 3 juin, la révision des procédures d’organisation des festivals. S’exprimant à l’occasion d’une séance de la Chambre des représentants, M. Benmoussa a affirmé que cette démarche a été adoptée à la lumière des conclusions et recommandations de la commission centrale mise en place suite au drame du dernier jour du festival Mawâzine. La nouvelle approche d’organisation ambitionne de permettre aux manifestations à venir de se dérouler dans les meilleures conditions. Le ministre de l’Intérieur a indiqué, en outre, que la Commission centrale poursuit son travail pour déterminer les causes et les circonstances de l’incident de Hay Nahda survenu samedi 23 mai dernier. Cette investigation permettra de comprendre exactement ce qui s’est passé et en tirer ainsi les enseignements s’agissant de l’organisation des festivals et l’encadrement des spectateurs. «Les premières conclusions ont révélé que les dispositions sécuritaires nécessaires ont été prises pour assurer l’encadrement des spectateurs présents ce soir là au stade Nahda, théâtre des événements et estimés à 70.000 personnes, tant au niveau des portes d’entrée qu’à celui de la tribune et des issues», a affirmé M. Benmoussa, ajoutant que 1092 éléments de la Sûreté nationale, des Forces auxiliaires et de la Protection civile ont été déployés à cet effet. Le ministre de l’Intérieur a expliqué que la bousculade a eu lieu quand les spectateurs se sont dirigés vers les 9 portes de sortie pour assister au spectacle des feux d’artifice qui coïncidait avec la fin du concert.
«Dans un souci de gain de temps et de désir d’assister au spectacle des feux d’artifice, une foule nombreuse s’est dirigée vers la zone nord-ouest du stade, éloignée du grillage séparant le stade du siège du conseil communal de Rabat de cinq mètres, dont deux mètres sous forme de pente qui constitue un prolongement du terrain», a indiqué le ministre, avant de noter que l’ampleur de la bousculade n’a pas pu être contenue par les deux barrières de sécurité provoquant l’effondrement d’une partie du grillage et causant la mort de 11 personnes et 52 blessés.
M. Benmoussa a rappelé que grâce à l’intervention rapide et efficace des forces de sécurité et de la Protection civile présents sur les lieux en nombres suffisants, la foule a pu être contenue et plusieurs personnes ont été sauvées et des pertes plus importantes évitées. Le ministre a fait savoir que dans le cadre des préparatifs du festival Mawâzine, plusieurs réunions ont été tenues au niveau de la wilaya de Rabat en présence des autorités locales alors que des commissions ont été constituées au niveau de chaque site de spectacle et chargées d’effectuer des visites quotidiennes à ces sites pour s’enquérir de l’état des lieux, évaluer les dernières mesures de sécurité et régler, avec la célérité requise, les problèmes qui peuvent se poser.
Par ailleurs, M. Benmoussa a souligné que dans le cadre de la nouvelle approche d’organisation, les services provinciaux et préfectoraux et les services de sécurité tiendront désormais, avant l’autorisation de l’organisation de ces festivals, des réunions avec les organisateurs pour les sensibiliser et les informer que l’octroi de ces autorisations est tributaire de leur engagement à respecter un cahier des charges en matière de sécurité. Il est question en outre d’un suivi permanent des différents programmes des festivals afin d’intervenir au moment opportun pour préserver l’ordre et faire face à toute infraction portant atteinte à la sécurité et aux mœurs publiques.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *