Chakib Benmoussa appelle à une meilleure coordination

Le ministre de l’Intérieur, Chakib Benmoussa, a mis l’accent, mardi, à Venise, lors de la 14ème Conférence des ministres de l’Intérieur des pays de la Méditerranée occidentale (CIMO), sur la nécessité de coordonner les efforts et la coopération régionale pour faire face à l’évolution de la criminalité qui change de physionomie et de modes opératoires.
Intervenant lors de la première session consacrée au terrorisme et au crime organisé, au programme de la CIMO, M. Benmoussa a insisté également sur l’importance de neutraliser les circuits de financement illicite de ces activités et sur la nécessité de faire face à toutes les formes nouvelles de criminalité, notamment la cybercriminalité. Le ministre a souligné, par la même occasion, que face à ces phénomènes criminels, la réponse sécuritaire est importante. «Elle passe par le renseignement et l’échange de renseignements mais aussi par d’autres actions structurelles à initier notamment sur le plan socio-économique et la prévention contre la radicalisation et l’extrémisme», a affirmé le ministre.
Concernant la lutte contre le trafic de drogue, M. Benmoussa a rappelé les résultats concrets de la stratégie marocaine dans ce domaine, qui concilie le volet opérationnel et l’approche globale, notamment le développement alternatif. Le ministre de l’Intérieur a souligné que toute approche efficace doit agir aussi bien sur l’offre que sur la demande.
Il a appelé, en outre, à la nécessité de tirer profit des enceintes de coordination opérationnelles déjà existantes, notamment le Centre de coordination et de lutte anti-drogue de Toulon «CECLAD» et le Centre d’analyse maritime et narcotrafic «MAOC-N».
En marge des travaux de la 14ème session de la CIMO, le ministre de l’Intérieur a eu plusieurs rencontres avec ses homologues membres du Groupe «5+5».
La délégation marocaine, conduite par M. Benmoussa, est composée de Mohamed Tricha, wali directeur général des Affaires intérieures, Cherki Draiss, directeur général de la Sûreté nationale et Khalid Zerouali, gouverneur directeur de la migration et de la surveillance des frontières.
Au programme de la CIMO, ouverte mardi matin, figurent deux autres sessions qui seront consacrées, l’une à l’immigration et l’autre aux collectivités locales et à la protection civile.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *