Cinquante-trois subsahariens secourus et sept maghrébins interpellés

Un total de 53 subsahariens ont été secourus, mercredi matin, alors qu ils étaient à la dérive à bord d une pirogue de pêche au large de l île de Tenerife, ont indiqué les services de secours de l’archipel.

L embarcation avait été localisée par les radars de la garde civile de Las Palmas alors qu elle était à la dérive à quelque 92 miles au sud de Tenerife.

Les immigrants, 51 hommes et deux femmes d’origine subsaharienne, tous en "bon état de santé", sont arrivés vers 5h30 au port de "Los Cristianos, une station balnéaire située au sud de l île, à bord du bateau "Punta Salinas" de sauvetage maritime.

Ils seront, après leur passage par le dispositif humanitaire et sanitaire, remis à la police nationale pour enquête, avant d’être conduits aux centres d accueil pour étrangers de "Hoya Fria" ou de "Las Raices", à Tenerife, où ils devraient passer la période des 40 jours prévue par la Loi.

D autres part, deux autres patéras transportant un nombre indéterminé de clandestins ont également débarqué leurs passagers ce matin sur les côtes de l île de Grande Canarie.
Les agents de la garde civile ont arrêté sept personnes, qui disent être d’origine maghrébine, parmi le groupe de ces clandestins, qui était arrivé sur les côtes de Telde, au sud de Las Palmas. Les autres passagers sont activement recherchés par la police, indique-t-on de source sécuritaire.

Le ministre espagnol du travail et des affaires sociales, Jesus Caldera , a annoncé, mardi, depuis Bruxelles, que le rapatriement des immigrants irréguliers entrés dans l’archipel, s’ effectue selon un "bon rythme", mettant l’accent, toutefois, sur la nécessité que cette opération s’effectue dans des "conditions humaines".

Près de 4.000 migrants sénégalais arrivés clandestinement aux Canaries ont été rapatriés dans leur pays en un mois, à raison de quinze vols par semaine, selon Madrid.
Les autorités espagnoles ont également procédé cette semaine au transfert de plusieurs clandestins africains des Iles de La Gomera et d El Hierro vers la Péninsule.

Pour sa part, le gouvernement des Iles Canaries a indiqué, lundi, que seuls 749 immigrants clandestins ont débarqué sur les côtes de l archipel , depuis le début du mois d’octobre, soit dix fois moins que les 7.535 arrivés en septembre.

Cette diminution est due surtout au contrôle mené depuis début septembre sur les côtes sénégalaises et mauritaniennes, par le dispositif de l’Agence européenne de gestion et de contrôle des frontières extérieures (Frontex).

Depuis le début de l’année, plus de 27.000 clandestins, en majorité d’Afrique subsaharienne, sont entrés aux Canaries à bord d embarcations.
Plusieurs d entre eux ont péri noyés lors de la traversée périlleuse de l’Atlantique.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *