Clandestins : mort d’un bébé de 7 mois au large des Canaries

Le bébé est décédé d’un arrêt cardiaque quelques instants après être transféré à l’hôpital général de Fuerteventura par un hélicoptère du Groupe d’Intervention d’urgence (GIE) du gouvernement canarien, depuis cette patéra qui se trouvait à la dérive, à quelque 15 kilomètres du sud-est de l’île.

L’enfant était né prématuré dans le désert, selon le témoignage de sa mère, qui avait fait le tour de différents pays pendant sa grossesse, en espérant que son fils naisse sur le territoire espagnol, selon les médias locaux.

L’embarcation, qui transportait 41 immigrants irréguliers, tous des subsahariens (35 adultes, cinq femmes et deux enfants), a été retrouvée, vers 17h45 au sud-est de Fuerteventura, suite à d’intenses recherches lancées par un hélicoptère, après un appel de l’un de ses occupants, qui a alerté le centre de coordination des urgences que la barque allait à la dérive suite à une panne de moteur, en haute mer.

Les immigrants ont été transbordés ensuite sur un bateau de sauvetage maritime et conduits jusqu’au quai de Gran Tarajal, où ils ont reçu l’assistance humanitaire et nécessaire de la part des volontaires de la croix rouge.

Lundi soir, une autre embarcation, qui transportait à son bord un total de 45 migrants subsahariens dont 6 bébés et 3 femmes enceintes, avait été secourue par les équipes de sauvetage, alors qu’elle allait à la dérive, au large de Fuerteventura.

Selon le gouvernement espagnol, depuis le début de l’année 2006, près de 11.000 immigrants clandestins sont arrivés par voie de mer aux Iles Canaries, soit plus que le record de 9.929 personnes arrivées illégalement durant toute l’année 2002. Plusieurs d’entre eux ont péri noyés lors de la périlleuse traversée de l’Atlantique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *