Clarté et Points sur les «I»

Clarté et Points sur les «I»

ALM : Quelle appréciation faites-vous du discours du Trône?
Abdelkrim El Khatib : J’estime que le discours prononcé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l’occasion de la fête du Trône est extrêmement important car il met chacun devant ses responsabilités. Et je pense que le message du Souverain a été de demander à tous les Marocains, quel que soit leur statut, responsables dans l’administration, chefs de partis politiques, acteurs de la société civile ou simples citoyens, de travailler chacun pour l’intérêt de la nation. C’est un discours qui trace les lignes à suivre par tous pour faire avancer le pays dans la voie du développement et de la modernisation.
Le discours royal a été consacré en grande partie à la relation entre la religion et la politique au Maroc et le rôle d’Imarat Al Mouminine dans la gestion des affaires religieuses. Qu’en pensez-vous ?
Vous savez que j’ai toujours été un fervent défenseur de la mise en valeur du rôle d’Imarat Al Mouminine dans la vie politique nationale et ses retombées positives sur les relations internationales du Maroc avec certains pays d’Afrique et d’Europe. Sincèrement, je me réjouis que Sa Majesté le Roi ait insisté sur la Commanderie des croyants « Imarat Al Mouminine) comme l’unique institution qui détient la prérogative religieuse au Maroc. D’ailleurs, nous savons tous que le Roi du Maroc est considéré comme Amir Al Mouminine dans plusieurs autres pays comme le Sénégal, le Mali ou le Soudan. Même en Espagne, il y a des citoyens de ce pays qui, au moment de se convertir en Islam, annoncent leur allégeance à SM le Roi en tant que Commandeur des croyants. Nous apprécions donc les éclaircissements apportées par le discours royal à propos de cette Institution.
SM le Roi a annoncé que la loi sur les partis politiques interdira toutes les formations politiques à caractère religieux, ethnique ou religieux ?
J’estime que cette décision est conforme aux principes édictés par la Constitution du Royaume et la tradition marocaine. Selon la loi suprême du pays, le Roi est le Commandeur des croyants et le garant de l’intégrité du Maroc et de l’unité des Marocains. De ce fait, il est le seul à pouvoir parler au nom de la religion au pays. S’agissant des ethnies et des religions, le Souverain, étant le garant de l’unité des Marocains, a le devoir d’intervenir pour interdire tout ce qui est de nature à provoquer la désunion entre les citoyens. J’apprécie donc énormément cette décision.
Le Souverain a aussi parlé de l’audit de la gestion des affaires publiques…
C’est un message clair à tous ceux qui se permettent d’abuser de leur pouvoir et qui au lieu d’être au service des citoyens utilisent leurs postes de responsabilité à leur compte et pour s’enrichir sans se soucier de l’intérêt général. Sa Majesté le Roi, que Dieu le garde, a ainsi mis l’accent sur l’honnêteté dans la gestion des affaires publiques. Et j’espère que la justice marocaine assumera ses responsabilités dans le contrôle et la punition de tous ceux qui ne se font pas honneur à leurs missions au service du citoyen. Car, on ne peut développer le pays, si on ne fait pas de l’honnêteté un principe sacré.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *