Colère et déception dans la presse algérienne

La quasi-totalité de la presse algérienne a titré, hier, sur la défaite des « Fennecs » face aux « Lions de l’Atlas ». En fait, le but marqué par l’attaquant algérien, Cherrad, avait installé le public algérien dans une confiance totale. Le Quotidien d’Oran, dans ses commentaires du match souligne que Cherrad, « comme prévu, a la tâche ingrate d’être en pointe. Il a eu le mérite de marquer le but qui nous a fait rêver ».
On préparait même la fête dans les rues des grandes villes algériennes. Les journaux de nos voisins avaient dépêché leurs reporters un peu partout pour vivre la « victoire » avec les téléspectateurs algériens. Dans les cafés et chez des familles, les journalistes s’étaient préparés à une grande liesse. Mais la réaction marocaine, à la dernière minute, signée Marouane Chemakh, a mis fin au rêve des « Fennecs » et de leurs supporters.
Pour avoir crié peut-être trop tôt victoire, les Algériens sortent de cette CAN 2004, souligne le « Quotidien d’Oran ». « Le Marocain Chemakh remit à flot le bateau marocain qui s’apprêtait à sombrer », écrit Al Watan. En fait, l’égalisation marocaine a surpris tout le monde.
L’agence de presse officielle algérienne APS commente ainsi les cinq dernières minutes du match: « Alors que l’on jouait les temps additionnel et que l’on s’acheminait vers une qualification algérienne, un débordement de la gauche du remplaçant El Yaâkoubi permet à Chemakh, étrangement seul dans les six mètres de Gaouaoui, d’arracher une égalisation inespérée ».
Mais le titre le plus expressif est sans doute celui inscrit en Une du journal « Jeune Indépendant »: De l’apothéose à… l’apocalypse. Tout est dit. Le Jeune Indépendant a même tenu rigueur à son équipe nationale en résumant le match par: « on concède un but à cause d’une flagrante erreur défensive pour mauvais marquage et le tour est joué ». L’Algérie a été éliminée de la compétition africaine « en perdant devant une très bonne formation marocaine qui a su être patiente, avant de décrocher une victoire pendant les prolongations », commente le journal « Liberté ».
« Des prolongations cauchemardesques pour les hommes de Saadane sonnés par une égalisation qui mettra finalement un terme à leur rêve », poursuit la Tribune.
Malgré la défaite des Verts, une bonne partie de la presse algérienne a rendu un vibrant hommage à son équipe nationale de football. Elle « est sortie avec les honneurs », souligne une dépêche de l’APS. « Les Fennecs nous ont fait rêver jusqu’au bout », titre « La Tribune ». Le « Quotidien d’Oran » va plus loin en titrant « la tête haute ».
Mais certains journaux sont revenus sur les scènes de violences survenues à la fin du match. « L’image de l’Algérie a été ternie », lance le correspondant à Sfax de « Liberté ».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *