Combien coûte la santé au Maroc ?

Depuis le 25 mai dernier, tout patient a intérêt à bien garnir son porte-monnaie avant de se rendre à un hôpital public. Et pour cause, les tarifs de toutes les prestations des différents hôpitaux et services relevant du ministère de la Santé ont été revus à la hausse. Du simple au double pour de nombreux cas. Le tarif d’une simple consultation ordinaire chez un médecin généraliste est actuellement de l’ordre de 40 DH contre 20 DH auparavant. Pour consulter un spécialiste, il faudrait débourser 30 % de plus, soit près de 60 DH.
L’hospitalisation dans un centre médical public n’est plus au même tarif qu’il y a quelques jours. L’arrêté conjoint du ministre de la Santé et du ministre des Finances et de la Privatisation n° 1885-03 du 14 octobre 2003, a porté le tarif d’une nuit d’hospitalisation dans une chambre multiple (plus de deux lits) à 80 DH, celui d’une chambre double à 100 DH alors que les patients désireux de passer leur séjour d’hôpital dans une chambre individuelle sont obligés de payer 140 DH la nuit d’hospitalisation. Dans le cas où le patient serait accompagné d’une personne de son entourage, chose très habituelle dans le milieu hospitalier, le séjour journalier de cette dernière est également payant. Son tarif est fixé à 80 DH. Toutefois, la mère accompagnant son enfant de moins de 7 ans est exonérée de paiement de ce tarif. Pour ce qui est des forfaits d’une hospitalisation en réanimation, les tarifs varient entre 500 DH en chambre multiple et 875 en chambre individuelle. Des tarifs qui baissent d’une centaine de dirhams au-delà du 4ème jour d’hospitalisation.
Les maternités des différents centres hospitaliers à travers le Maroc ont également rallié cette vague. Plusieurs forfaits, fixés pour une durée d’hospitalisation de 48h, sont prévus. Le tarif diffère selon la nature de l’accouchement. S’il est effectué par voie basse ordinaire, il est comptabilisé à 250 DH par jour. Un accouchement avec épisiotomie, technique appliquant une incision du périnée en partant de la vulve pour éviter une éventuelle déchirure, coûte 350 DH par jour alors qu’un accouchement avec manoeuvre (par forceps selon le jargon médical) coûte 450 DH par jour. Le forfait d’une césarienne est quant à lui de l’ordre de 1200 DH. Au-delà de cette durée de 48h, il est fait application du forfait journalier en médecine.
Cette hausse des tarifs a également concerné les services et prestations du Centre national de transfusion sanguine et d’hématologie relevant du ministère de la Santé. Ainsi, les prix du sang, du plasma, des culots globulaires et des culots plaquettaires ont été augmentés de près du tiers, passant à 360 DH pour une poche contenant 450 ml de sang total par exemple. Une poche de plasma frais congelé coûte, selon la nouvelle tarification, 298 DH.
Même mort, le citoyen devrait payer de l’argent pour toute prestation dans un hôpital de l’Etat. Ainsi, l’arrêté des deux ministres, de la Santé Cheikh Biadillah, et des Finances et de la Privatisation, Fathallah Oualalou, a fixé le tarif de chaque autopsie à 1000 DH.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *