Combien sommes-nous à l’étranger ?

Impossible de dire avec précision combien ils sont. Selon les statistiques avancées par le sociologue marocain Mohamed Hamadi Bekouchi, dans son livre «La diaspora marocaine, une chance ou un handicap ?», 2,5 millions de Marocains sont établis à l’étranger. C’est-à-dire plus que la population d’un pays comme le Koweït.
Ces immigrés ou enfants d’immigrés vivent principalement en Europe. Avec 800000 Marocains, la France est le pays où est concentrée la plus forte communauté de nos citoyens. Elle est suivie de l’Espagne. Selon les chiffres publiés en mars 2004 par l’institut espagnol de la statistique (INE), la communauté marocaine installée en Espagne est forte de 378.979 membres en situation légale.
Ensuite, les Pays-Bas avec 250 000, l’Italie (120 000), la Belgique (110 000) et l’Allemagne (100 000). Après l’immigration turque, c’est l’immigration marocaine qui est la plus largement répartie sur le territoire européen. Les Marocains se sont installés sur d’autres continents. Aux Etats-Unis, la communauté marocaine est forte de 85.000 âmes. Au Canada (60.000), en Libye (140.000). Les 2,5 millions de Marocains, qui vivent à l’étranger, sont en situation légale. Leur nombre pourrait substantiellement augmenter si on leur ajoute les clandestins. L’immigration marocaine est relativement récente. Elle a commencé à prendre de l’importance à partir des années 60.
Au fur et à mesure que la communauté marocaine se développait à l’étranger, le volume des transferts financiers s’est amplifié. Les transferts monétaires constituent en effet l’un des signes dominants de la relation que maintiennent les RME avec leurs familles. Toutes les données rétrospectives, qui ont abordé les transferts des travailleurs migrants depuis 1920, ont fait apparaître l’attachement des Marocains à leur milieu d’origine.
Selon une source autorisée, ces transferts ont plus que quadruplé entre 1966 et 1972, passant de 158 millions de DH en 1966 à 200 millions en 1968 et à 640 millions en l972. Durant la décennie 80, les envois de fonds effectués par les Marocains résidant à l’étranger ont presque triplé, passant de 4,174 milliards en 1980 à 11, 344 milliards en 1989.
La progression a continué jusqu’à franchir, en 2000, le chiffre des 22 milliards de DH. En 2003 ce chiffre a atteint 35 milliards, haussant les MRE au rang de la plus grande entreprise du Royaume et première source de devises du pays.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *