Combler une carence en communication

Combler une carence en communication

ALM : Le monde islamique connaît actuellement l’apparition d’un nouveau genre d’orateurs qui se distinguent par un style moderne de prédication et dont on citera Tarik Ramadan, qui vient de visiter le Maroc, ou le célèbre Amrou Khalid. Quelle analyse faites-vous de ce phénomène ?
Abdessalam Cheddadi : Je pense qu’il faut distinguer Tarik Ramadan des autres car il s’agit d’un cas particulier que l’on ne peut pas assimiler aux autres. Tarik Ramadan est un homme cultivé, intelligent ayant une très bonne formation et qui essaye de clarifier certaines idées que l’Occident a du monde islamique. C’est une initiative courageuse de sa part et je pense qu’il peut faire du bon travail en ce qui concerne la communication du monde musulman avec l’extérieur. J’estime aussi que la société musulmane a besoin de gens qui peuvent s’exprimer avec courage sur les grandes questions qui préoccupent tant les Musulmans que le monde occidental. Malheureusement, il n’y en a pas suffisamment. Il existe un déficit de l’expression dans le monde musulman. Le problème essentiel de ce monde demeure le fait qu’il y a un manque de personnes capables de tenir un discours dirigé vers les Occidentaux leur expliquant l’islam. Cette carence fait en sorte que ce soient les autres qui prennent l’initiative de parler du monde islamique. Et, puisqu’ils ne connaissent pas assez bien ce monde musulman dont ils parlent dans leurs écrits, ils créent davantage la confusion ce qui porte préjudice aux relations entre le monde islamique et l’Occident.
Vous pensez donc que ce phénomène vient combler un vide en matière de discours dirigé vers l’Occident ?
Absolument. Car toutes les sociétés ont besoin de communiquer avec les autres. Ce n’est pas un besoin spécifique du monde musulman. Mais, nous devons reconnaître que notre société a un grand déficit en matière de communication. D’ailleurs, la conjoncture mondiale actuelle rend plus urgent le besoin de combler ce vide, car il existe de plus en plus des questions de part et d’autre qui restent en suspens et qui nécessitent des réponses urgentes. L’apparition de personnes comme Tarik Ramadan, qui tiennent un discours moderniste de l’Islam adressé tant aux occidentaux qu’aux Musulmans et visant à pallier le déficit de communication, est un phénomène que je considère comme positif.
Mais, Tarik Ramadan est accusé de tenir un discours contradictoire…
Pas du tout. Personnellement, je considère que c’est un homme très cohérent et qui tient un discours basé sur le raisonnement. On ne peut absolument pas l’accuser d’incohérence. C’est un intellectuel qui a une très bonne formation et qui essaye de satisfaire un besoin des occidentaux en quête de réponses sur la réalité de l’islam.
Tarik Ramadan a visité le Maroc sur invitation du Parti de l’Istiqlal. Quelle lecture faites-vous de cette invitation ?
Vous savez que le Parti de l’Istiqlal est un parti très complexe. C’est une formation composée de plusieurs courants qui vont de l’aile moderniste à l’aile conservatrice. Il est donc tout à fait normal que Tarik Ramadan soit invité par ce parti qui regroupe ces deux tendances sachant que ce dernier prône un débat entre les deux. Personnellement, cette invitation ne m’a pas étonné.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *