Comment le PJD manifeste sa solidarité avec les Frères musulmans

Comment le PJD manifeste sa solidarité avec les Frères musulmans

Des drapeaux égyptiens, des slogans à l’éloge des Frères musulmans et des T-shirt frappés au milieu d’une main noire aux quatre doigts levés,  symbole des partisans du président égyptien déchu Mohamed Morsi. La scène ne se passe pas au Caire ni en Alexandrie mais bel et bien au complexe Mohammed V… à Casablanca…au Maroc.

La salle couverte du complexe accueillait, dimanche 25 août, la cérémonie d’inauguration du 9e meeting national de la jeunesse du PJD (Parti de la justice et du développement). La JJD n’aurait pas eu d’autres occasions pour manifester sa solidarité avec la confrérie des Frères musulmans en pleine déroute en Egypte.

Ce fut d’ailleurs l’un des principaux messages que les jeunes de ce parti aux commandes du gouvernement depuis les élections législatives de 2011, ont voulu passer lors du cette cérémonie inaugurale marquée par les présence des principales figures du PJD et à leur tête Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti et chef de gouvernement. Ce dernier s’est même retrouvé dans une position délicate lorsque les jeunes de son parti ont scandé des slogans contre le ministre de la défense égyptien, le général Abdelfatah Sissi, accusé par les Frères musulmans de déposer Morsi.

Certains ont même appelé à l’expulsion de l’ambassadeur égyptien. Manifestement très embarrassé, le secrétaire général du PJD, en raison de ses fonctions en tant que chef de gouvernement, a évité de parler des événements en Egypte surtout que le Maroc a plus au moins choisi de garder une certaine neutralité dans un dossier interne qui divise le peuple égyptien, appelant toutes les parties à la retenue et à l’ouverture d’un dialogue.

Bien qu’il soit aux commandes de la majorité, le PJD a pris la décision dès les premiers jours qui ont suivi les violences dans les villes égyptiennes de soutenir les thèses de la confrérie des Frères musulmans. L’allocution prononcée à l’ouverture du meeting par le secrétaire national de la JJD, Khalid Boukarii, a été consacrée en majorité à l’Egypte en soutien aux Frères musulmans. Son intervention a été à plusieurs reprises ponctuée par des slogans scandés par toute l’assistance avec les quatre doigts de la main levée en signe de solidarité avec les pro-Morsi dans les manifestations organisées en Egypte par les frères musulmans.

A noter que le PJD avait déjà appelé et participé à des manifestations à l’échelle nationale après les heurts entre forces de l’ordre et manifestants en Egypte qui avaient fait de nombreuses victimes.
L’une des manifestations avait connu la participation de l’épouse de Benkirane. Décidément, ce dernier n’est pas près de sortir de la posture embarrassante dans laquelle il se retrouve.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *