Condamnation unanime de l’enlèvement

«Libération immédiate de nos deux ressortissants»
«Nous sommes ici pour revendiquer d’abord la libération immédiate de nos deux ressortissants pris en otage, mais aussi pour rappeler que la religion de l’Islam, «au nom» de laquelle nos deux compatriotes ont été enlevés, est plutôt un vecteur de valeurs humanistes».

«Le terrorisme n’a pas de religion»
«Notre objectif est de dire au monde entier que tous les Marocains rejettent le terrorisme, que le terrorisme n’a pas de religion, ni de race. Son but unique est de violer la liberté et la dignité des peuples.
En ce qui nous concerne en tant que peuple, nous avons été désagréablement surpris par l’enlèvement de nos deux compatriotes ressortissants, sachant bien que les plus grandes manifestations de solidarité en faveur de la Palestine et de l’Irak se sont déroulées au Maroc. Sur le plan politique, cet acte n’a donc pas d’explication. Son seul objectif est de provoquer l’hostilité du peuple marocain. Toutes les composantes de notre peuple, membres du gouvernement, acteurs sociaux et de simples citoyens venus de différentes régions du Royaume, participent à cette marche pour exprimer leur rejet de cet acte inadmissible. Ensemble, nous avons dit et revendiqué d’une seule voix la libération de nos deux ressortissants».

«Démunis face à la politique de la terreur»
 «Il s’agit d’une initiative visant d’abord à témoigner de la solidarité de tous les Marocains, peuple et gouvernement confondus, avec nos deux ressortissants. Bien sûr, cette initiative n’est pas suffisante. Nous sommes sans protection face à une politique de terreur, dont les auteurs ne sont pas des gens avec qui on peut dialoguer, ou négocier».

«Pour des valeurs réelles de l’Islam»
«Au-delà du message de solidarité que nous voulons envoyer, nous sommes également ici pour défendre les valeurs réelles de l’Islam qui reste une religion de paix et de tolérance».

«Les Marocains toujours aux côtés du peuple irakien» 
«Par cette marche, nous voulons interpeller l’opinion publique internationale sur un cas humain, à savoir le danger qu’encourent nos deux ressortissants pris en otage en Irak. Notre souhait est de porter cette opinion publique internationale à se mobiliser pour sa part en vue de leur libération. Il faut souligner que cette marche, qui n’est que le début d’un combat qui s’annonce rude, se déroule dans un pays qui a toujours défendu les causes justes. Il suffit de rappeler que notre peuple a toujours été aux côtés du peuple irakien. J’espère que cette marche éveillera la conscience des kidnappeurs pour se rendre à cette évidence ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *