Condoleezza Rice invite le Polisario à aller à Manhasset avec «un esprit ouvert»

Condoleezza Rice invite le Polisario à aller à Manhasset avec «un esprit ouvert»

Les Etats-Unis réaffirment leur détermination à régler sans plus tarder le conflit autour du Sahara. Le Polisario, qui continue de faire obstruction aux efforts de règlement, est appelé à mettre de côté ses idées obsolètes et «œuvrer», – comme vient de le souligner la secrétaire d’Etat américaine -, «avec la délégation marocaine afin de trouver un moyen pour aller de l’avant». Dans un message adressé mardi dernier au chef du front Polisario, en réponse à une lettre qui lui a été envoyée récemment par le dénommé Mohamed Abdelaziz, Condoleezza Rice a appelé le front séparatiste à adopter une attitude constructive afin d’atteindre cet objectif appelé des vœux de la communauté internationale.
«Je demande instamment au Polisario de venir au cinquième round de négociations avec un esprit ouvert», écrit la secrétaire d’Etat américain au chef du Polisario. Le chef de la diplomatie américaine, qui a affirmé «soutenir l’appel à la tenue, dans les plus proches délais, de la cinquième série des pourparlers sous l’égide du secrétaire général des Nations unies», a souligné la nécessité d’un règlement rapide de ce conflit plus que trentenaire. «Compte tenu des défis auxquels est confronté l’ensemble du Maghreb, nous pensons qu’il est temps que la question du Sahara soit résolue», a indiqué Rice, qui a réaffirmé les déclarations qu’elle a exprimées lors de sa tournée au Maghreb  début septembre 2008. «Comme je l’ai annoncé lors de ma récente visite au Maghreb, nous sommes engagés à trouver une solution mutuellement acceptable à cette situation», a rappelé la secrétaire d’Etat américaine.
Clôturant à Rabat son périple maghrébin, Rice a annoncé une nouvelle série de négociations, lors d’un point de presse conjoint avec son homologue Taïeb Fassi Fihri. «Nous allons la soutenir (Ndlr : nouvelle série de négociations), il y a de bonnes idées sur la table, et il y a des moyens d’aller de l’avant», a-t-elle déclaré, en allusion aux «idées» que comporte l’offre marocaine d’autonomie considérée comme une «bonne base de négociations». «Nous n’avons pas besoin de repartir de zéro. Ce que nous recherchons, c’est une solution mutuellement acceptable», a-t-elle tranché, coupant court aux manœuvres dilatoires d’un front Polisario pariant sur le facteur du temps pour contourner l’incontournable : l’initiative marocaine d’octroyer un statut d’autonomie au Sahara.
Pour rappel, le président américain George W. Bush a adressé en juin dernier une lettre à SM le Roi Mohammed VI dans laquelle il a confirmé la position claire des Etats-Unis d’Amérique considérant qu’une autonomie substantielle sous souveraineté marocaine est la seule possible au différend relatif au Sahara. Le président américain a du coup rejeté l’option de «l’indépendance» prônée par le Polisario avec le soutien de l’Algérie. Le chef d’Etat américain, qui a félicité le Souverain pour son leadership et sa détermination pour mettre fin à ce différend, a souligné que la proposition d’autonomie soumise par le Royaume était crédible et sérieuse.
Le message de la secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, se veut un rappel à l’ordre à l’adresse du Polisario, appelé à négocier sur la seule base de l’offre d’autonomie, et rien que l’offre d’autonomie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *