Confirmation en appel d’un jugement pour diffamation contre le directeur d’Akhbar Al Ousboue

En juin 2004, M. Tadili avait été condamné à une peine de 5 mois de prison ferme assortie d’une amende de 5.000 dirhams pour "diffamation par écrit".

Le directeur de l’hebdomadaire arabophone avait publié, dans le numéro du 14 février 2003, un article accusant les éléments de la Gendarmerie royale d’"escroquerie" en installant des radars tout au long de la route nationale Rabat-Meknès.

Par ailleurs, la chambre correctionnelle a décidé de mettre en délibéré jusqu’au 27 avril une autre affaire dans laquelle Anas Tadili est poursuivi pour le même motif.

Dans le numéro du 2 avril 2004, "Akhbar Al-Ousboue" publiait un article assurant que 100 ha de terres agricoles de la SODEA (Société de développement agricole), situées dans la province de Berkane, ont été cédées de manière illégale à un ancien ministre.

Le tribunal de première instance de Rabat avait condamné, en juin 2004, M. Tadili à 6 mois de prison ferme et à une amende de 10.000 dirhams dans cette affaire.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *