Conseil de sécurité de l’ONU : Pourquoi le Maroc se porte candidat pour un siège non permanent

Conseil de sécurité de l’ONU : Pourquoi le Maroc se porte candidat pour un siège non permanent

Le Maroc aspire à obtenir un siège non permanent au sein du Conseil de sécurité. Taïeb Fassi Fihri, ministre des affaires étrangères et de la coopération, a appelé, lundi 26 septembre, au siège de l’ONU à New York, les membres de l’organisation onusienne à soutenir sa candidature pour ce siège pour la période 2012-2013. Intervenant dans le cadre du débat général de la 66ème session de l’Assemblée générale de l’ONU, le diplomate marocain a souligné que cette candidature s’inscrivait dans le cadre du principe de rotation établi au sein du groupe africain. La demande formulée par le Maroc pour siéger auprès des cinq permanents Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Chine, intervient dans une conjoncture régionale assez particulière marquée par des bouleversements profonds qui touchent plusieurs pays arabes. Selon les experts des affaires stratégiques, la participation du Maroc, un pays qui fait l’exception dans la région, aux délibérations et à la prise des décisions importantes intéressant le maintien de la paix et de la sécurité internationales se répercutera de façon très positive sur la région arabe. «La demande du Maroc intervient à un moment important dans l’histoire du monde arabe étant donné que plusieurs pays de la région connaissent des bouleversements profonds. Le Maroc, pays du Sud et pays arabe, a un rôle important à jouer dans cette période difficile à partir du moment où il constitue un modèle de réformes pacifiques et de stabilité dans la région. Il pourra ainsi contribuer à stabiliser et à pacifier la région», souligne Mohamed Benhamou, président du Centre marocain des études stratégiques (CMES), dans une déclaration à ALM. «Le Maroc a réitéré son engagement en matière du maintien de la paix et de la sécurité internationales dans le cadre de la nouvelle Constitution et continuera à œuvrer dans ce sens», ajoute-t-il. D’ailleurs, la participation constructive du Maroc au groupe de contact sur la Libye, pour ne citer que cet exemple récent, a mis en exergue l’importance stratégique du Royaume en matière de maintien de la paix dans la région arabe et plus particulièrement la région maghrébine. L’adhésion du Maroc au Conseil de sécurité devra, également, avoir un impact positif sur l’affaire du Sahara marocain (voir entretien ci-dessous). A partir du moment où c’est l’organisation onusienne qui parraine le processus de négociations sur l’avenir du Sahara marocain, le Maroc pourra mieux défendre ses positions et mettre en exergue l’utilité de sa démarche consistant à octroyer une large autonomie aux provinces du Sud. Dans le cadre de son intervention lors du débat général de la 66ème session de l’AG de l’ONU, M. Fassi Fihri a mis en exergue les trois principaux éléments qui font la force de la candidature du Maroc. Selon le ministre, le Royaume se porte candidat pour «servir la paix et la stabilité, renforcer la solidarité et promouvoir les valeurs universelles». Pour ce qui est du premier élément, le diplomate marocain a rappelé «la participation de plus de 50.000 membres des Forces Armées Royales dans les opérations de maintien de la paix à travers le monde» et «la contribution effective du Royaume aux travaux de la Commission de consolidation de la paix». Pour ce qui est du renforcement de la solidarité, M. Fassi Fihri a noté que le Maroc a toujours porté assistance humanitaire à plusieurs Etats à travers le monde pour faire face aux catastrophes naturelles et aux crises alimentaires. S’agissant de la promotion des valeurs universelles, le ministre a rappelé l’engagement du Royaume en faveur des droits de l’Homme, en plus du fait que «le Maroc a toujours constitué un carrefour de civilisations, une terre de rayonnement de la culture, de la tolérance et de la coexistence entre les religions et les cultures».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *