Corcas : les comportements de Haidar condamnés

Le président du Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes (Corcas), Khelli-Henna Ould Errachid, a fermement condamné les comportements de la dénommée Aminatou Haidar, «appuyée en cela par un lobby hostile à l’intégrité territoriale du Royaume, qui fait la propagande de la thèse séparatiste et use de tous les moyens pour porter atteinte à la justice et à la légitimité de la cause nationale sacrée».
Dans un communiqué parvenu mardi soir à la MAP, M. Ould Errachid, qui suit de près les développements de cette affaire, a dénoncé avec force «toute tentative d’offense aux sentiments des Marocains de Tanger à Lagouira», estimant que «la situation dans laquelle s’est mise  Aminatou Haidar n’est pas enviable, en ce sens que cette dame jouissait, à l’instar de l’ensemble des Marocains, de tous les droits et libertés garantis par la Constitution», a-t-il souligné. Pour M. Ould Errachid, «toute tentative de pression, dont la restitution du passeport marocain retiré à Aminatou Haidar, constitue un défi à l’ensemble de la nation et une atteinte aux valeurs et à l’histoire de l’Etat marocain souverain et qui rejette toute pression quelle qu’elle soit et quelle qu’en soit l’origine».
«L’octroi du passeport marocain ne saurait faire l’objet d’aucune surenchère», a affirmé le président du Corcas, qui a tenu à rappeler que «le recouvrement des provinces du Sud du Royaume est le fruit d’une lutte, longue et difficile, de toutes les composantes de la société, couronnée par la glorieuse Marche Verte qui a permis le parachèvement de l’intégrité territoriale». Et d’affirmer que l’objectif de tous ces
agissements «est d’entraver la nouvelle marche initiée par SM le Roi Mohammed VI, en accordant un statut d’autonomie à cette région».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *