Danny Jordaan : «Le Maroc n’est pas un pays africain»

Danny Jordaan : «Le Maroc n’est pas un pays africain»

L’Afrique du Sud fait la fine bouche. Elle ne prend pas en bloc les honneurs qu’on lui propose. Après l’euphorie de l’après-rapport technique du groupe d’inspection de la FIFA, vient la prudence, la circonspection. Le responsable de la candidature sud-africaine, Danny Jordaan, multiplie les déclarations pour expliquer que rien n’est encore joué.
Présent à Kuala Lumpur, cette semaine, à l’occasion du cinquantenaire de la Confédération asiatique de football (AFC), Danny Jordaan fait la promotion de son pays tout en se gardant de chanter victoire. «La leçon que nous avons tirée de la dernière fois est que rien n’est joué jusqu’au coup de sifflet final», a souligné Danny Jordaan. Et il cite un match mémorable pour convaincre de sa bonne foi. «Demandez donc au Bayern Munich ou à Manchester United, » a-t-il ajouté faisant référence à la fameuse finale de la Ligue des champions en 1999 où l’équipe anglaise a remporté le match (2-1), avec deux buts inscrits dans les arrêts de jeu. Les appels à la prudence du responsable de la candidature sud-africaine s’exacerbent toutefois en coups tordus dès qu’il entend parler du Maroc. Il a déclaré à ce sujet que le Maroc n’est pas un vrai pays africain. «L’Afrique, c’est l’Afrique noire», dit-il. De la part du citoyen d’un pays situé à l’extrême sud du continent, la déclaration est pour le moins surprenante.
Les géographes pourront s’attarder sur la situation géographique australe de l’Afrique su sud qui situe ce pays en marge de l’Afrique. De tous les pays africains, le pays de M. Jordaan est le seul qui est situé entièrement au sud du Capricorne. Ce qui le fait ressembler à l’Australie et à Madagascar plutôt qu’aux pays africains.
Et puis, la distinction coloriste qu’établit M. Jordaan en parlant d’ «Afrique noire» est sinon malheureuse, du moins étonnante de la part du citoyen d’un pays qui a été le théâtre de l’une des pages les plus noires de la ségrégation raciale. En appelant à colorer en noir le ballon de la Coupe du Monde organisée en Afrique, Danny Jordaan n’est pas très prudent. Il élimine les 13,2% de la population sud-africaine qui sont blancs de peau et les 8,9 % de métis dont il fait lui-même partie!
Quant au Maroc, inutile de préciser que son Histoire prouve qu’il a toujours établi des rapports de proximité avec les pays africains. Les caravanes en provenance de Tombouctou passaient par le Maroc. Le fleuve du Sénégal n’a jamais été un obstacle pour les commerçants marocains. Et preuve de l’africanité du Maroc, le soutien des pays d’«Afrique Noire». Ils se sentent plus proches du Royaume que des latitudes incertaines de l’Afrique du Sud. D’ailleurs, la délégation marocaine sera honorée par la présence du président de l’un des pays emblématique de l’Afrique. Abdoulaye Wade, président du Sénégal, fera le déplacement à Zurich pour soutenir la candidature du Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *