Darif : «L’évocation par le PAM des réformes institutionnelles s’explique par trois raisons»

Certains observateurs de la scène politique se sont posé la question de savoir quels seraient les motifs qui expliquent l’évocation par le PAM de la question des réformes institutionnelles en ce moment.
Selon le politologue Mohamed Darif, la réponse est simple. «L’évocation par le PAM de ce chantier s’explique par trois raisons essentielles. Premièrement, pour ce parti, les réformes politiques institutionnelles constituent une introduction nécessaire pour redynamiser le rôle de l’opposition. En deuxième lieu, le PAM ne veut plus que ce chantier soit monopolisé par certaines formations politiques, notamment l’USFP et surtout le PJD qui lui aussi a mis en place dernièrement une Commission pour élaborer une vision à propos de ces réformes. En troisième lieu, le PAM a toujours affirmé être porteur d’une vision à propos d’une nouvelle génération de réformes à même d’accompagner par exemple le chantier de la régionalisation», explique-t-il dans une déclaration à ALM, ajoutant qu’après le rapport de la Cour des comptes, la présentation du bilan de l’Exécutif a été une nouvelle occasion pour le PAM pour critiquer l’action gouvernementale, notamment en ce qui concerne le chantier des réformes politiques.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *