De l argent qui dort dans les tiroirs…

De l argent qui dort dans les tiroirs…

Bien que le pays soit visiblement sous-équipé, l’épargne a été le mot d’ordre des collectivités territoriales. En effet, on constate que les fonds disponibles des collectivités territoriales à fin décembre 2012 se sont élevés à 24,4 milliards de dirhams. Aussi, les communes urbaines interviennent pour 39,7% des fonds disponibles des collectivités territoriales.

Un chiffre qui amène à se poser la question : Est-il logique de penser à épargner alors que l’on est dans le besoin? Et donc au lieu d’orienter leurs recettes vers l’investissement, les collectivités territoriales préfèrent avoir des caisses bien remplies. Aussi, les timides dépenses d’investissement des collectivités territoriales se sont établies à seulement 11,8 milliards de dirhams à fin décembre 2012, bien qu’en hausse de 10,2% par rapport à leur niveau à fin 2011.

Elles se composent à hauteur de 39,5% de travaux neufs et grosses réparations, dont le montant a été de 4,7 milliards de dirhams, en progression de 3,1%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *