Décès d’un immigrant marocain dans un commissariat de Sebta

S.D, 31 ans, serait décédé mercredi vers 20h des suites d’une crise d’asthme, selon les explications données par la délégation du gouvernement espagnol dans l’enclave. La même source précise que le jeune marocain, qui se trouvait en situation irrégulière à Sebta, a eu cette crise lors d’une opération de fuite du commissariat à laquelle ont participé trois autres immigrants marocains. Deux d’entre eux ont été arrêtés.

Une équipe de secours dépêchée au commissariat du poste frontalier de Sebta n’a pas pu réanimer le jeune marocain dont la mort est due, selon les médecins légistes, à une asphyxie consécutive à la maladie chronique dont il souffrait.

Contacté par la MAP, le président de l’Association de défense des droits de l’homme en Andalousie (APDHA), Rafael Lara, a indiqué qu’il est "en train de collecter des informations sur les circonstances exactes du décès du jeune homme".

Selon un décompte rendu public la semaine dernière par l’ONG espagnole, huit personnes sont décédées depuis le début de l’année au moment de leur arrestation ou dans les geôles de la police ou de la garde civile espagnoles. Le jeune marocain est le 9ème de la liste.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *