Déclaration de patrimoine : Les parlementaires hésitants !

La déclaration de patrimoine n’est pas un exercice qui semble trop plaire aux parlementaires. En effet, des sources non officielles affirment que la moitié des députés n’auraient pas encore déclaré aux autorités compétentes la liste de leurs patrimoines. Pourtant, la durée prévue par la loi, pour faire sa déclaration, a déjà expiré. En effet, chaque parlementaire doit faire une déclaration de patrimoine dans un délai de trois mois à compter du jour de son élection. Les parlementaires sortants doivent également faire une déclaration similaire. Aujourd’hui, un peu plus de trois mois après les dernières élections législatives, aucun chiffre exact et officiel n’est disponible. Contactés, des députés affirment que tous les membres de la Chambre des représentants ont «en principe?!» déjà fait une déclaration. «Au-delà de tout engagement moral et de responsabilité politique, la déclaration de patrimoine est une obligation prévue par la loi. Nous avons, au lendemain des élections, sensibilisé tous nos parlementaires à cette question et nous avons mis à leur disposition des formulaires et les pièces nécessaires», explique Mohamed Moubdie, président du groupe parlementaire du Mouvement populaire. Et d’ajouter : «Nous n’allons pas jouer au policier pour vérifier mais tous les membres du groupe haraki ont notifié avoir déjà effectué la procédure nécessaire». Qu’en est-il alors des partis de l’opposition? Au Rassemblement national des indépendants (RNI), les responsables disent que tous les parlementaires du parti ont fait leur déclaration. «C’est une obligation prévue par la loi. Tous les parlementaires doivent déclarer leur patrimoine. Les données sont par la suite mises à jour deux ans après la prise de fonction. Il faut également souligner que les députés sortants doivent faire une déclaration avant de quitter leur poste», explique Rachid Talbi Alami, ex-ministre et parlementaire du RNI. Ce dernier assure que tous les députés rnistes ont achevé la procédure. A noter que le Secrétariat général du gouvernement a adressé, récemment, une circulaire aux différents ministères. Le SGG a invité les responsables gouvernementaux à signaler les noms des membres de leurs cabinets. Ces derniers sont également tenus de faire des déclarations de patrimoine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *