Découverte de onze corps d’immigrants marocains au Sud

Les onze cadavres, dont un a été découvert lundi, ont été rejetés dimanche à l’aube par la mer à 18 km au sud de Boujdour, selon la même source.

Les victimes sont des jeunes issus des régions du sud (Sahara) et dont l’âge varie entre 20 et 36 ans.
Leur embarcation qui se dirigeait vers les Iles canaries (océan Atlantique) a chaviré dans la nuit de samedi à dimanche alors que la mer était très agitée, a précisé à l’AFP un responsable local.
"Des personnes sont portées disparues mais on ignore leur nombre exact", a-t-il poursuivi avant d’ajouter: "on parle d’une vingtaine de disparus, mais on n’est pas sûr pour le moment, l’embarcation retrouvée étant du type de celui qui peut transporter jusqu’à trente personnes".

Des bidons d’essence ont été également retrouvés ce qui signifie que leur bateau a chaviré près des plages du Sahara, selon la même source.
Les onze corps ont été transportés à la morgue de l’hôpital Moulay Hassan Bel Mehdi d’ElAyoun, a-t-on ajouté.

Les migrants illégaux, des subsahariens et des Marocains tentent souvent de joindre les Canaries à partir des côtes du Sahara occidental ou de Mauritanie, après le renforcement de la surveillance des présides espagnols de Ceuta et de Melilla, dans le nord marocain et dans le détroit de Gibraltar.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *