Démantèlement à Meknès d’un réseau spécialisé dans la falsification de documents

Avant d’entamer les opérations de vente et d’achat dont ils maîtrisent parfaitement les démarches et les procédures, les membres du réseau procédaient  au tirage de simples consultations et renseignements auprès de l’administration  de la conservation foncière pour s’informer du nom du propriétaire du lot de terrain ou du lotissement ainsi que du numéro du titre foncier, précise une source policièreh.

A partir des renseignements procurés sur le foncier en question (lotissement  ou maison inhabitée), les mis en cause procèdent à l’établissement des soi-disant titres fonciers, procurations, cartes d’identités nationales et autres documents administratifs susceptibles de faciliter la commercialisation du lot de terrain, explique la même source.

Au moyen des documents dûment falsifiés, les mis en cause se lancent par la suite à la recherche des victimes parmi les acheteurs du foncier à travers les intermédiaires du réseau et entament les procédures judiciaires dans les tribaux pour permettre la saisie et la vente du foncier.

Les coupables, qui opéraient depuis 1997 dans les endroits les plus attractifs de la ville, ont pu soutirer à trois victimes la bagatelle de 1,4 millions de dirhams et vendu plus 30 ha, une vingtaine de lotissements de 120 à 200m2.

Les mis en cause ont également réussi à vendre une villa dont le propriétaire est un MRE établi en Hollande qui, après avoir appris la mauvaise nouvelle, a subi un choc qui l’a handicapé.

Le réseau composé de onze personnes dont le cerveau (H.A – 35 ans), a été déféré devant la justice pour falsification de sceau et documents administratifs, faux et usage de faux, usurpation d’identité et escroquerie.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *