Démantèlement d’un réseau terroriste dirigé par un palestinien

Démantèlement d’un réseau terroriste dirigé par un palestinien

Un réseau terroriste, dirigé par un ressortissant étranger de nationalité palestinienne, vient d’être démantelé par les services de sécurité, a annoncé, lundi 21 juin, le ministère de l’Intérieur. Composé de 11 individus adeptes de la pensée takfiriste jihadiste, selon le ministère, ce réseau projetait de commettre des actes terroristes à l’intérieur du territoire national. L’enquête se poursuit avec les membres de ce réseau, sous l’autorité du Parquet près la Cour d’appel de Rabat, a ajouté la même source précisant que les personnes impliquées dans ces actes criminels seront déférées devant la justice. Notons que le démantèlement de ce réseau s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme. Pour rappel, entre le 2 mars et le 21 juin, les services de sécurité marocains ont affirmé avoir arrêté un total de 41 terroristes présumés dont 11 lundi 21 juin. Ainsi les services de sécurité avaient annoncé, lundi 26 avril, le démantèlement d’un réseau terroriste international lié à Al Qaïda et composé de 24 membres. Cette opération, menée dans le cadre des efforts soutenus des services de lutte antiterroriste, avait permis de mettre la main sur les membres de ce réseau, dont quatre anciens détenus condamnés pour des actes terroristes, précise le ministère de l’Intérieur dans un communiqué. Ces individus, qui possédaient un pistolet et des munitions dont ils se sont emparés après avoir agressé un agent de police à Casablanca, ainsi que des armes blanches, «s’apprêtaient à commettre des assassinats et des actes de sabotage à l’intérieur du pays, notamment à l’encontre des services de sécurité et d’intérêts étrangers au Maroc», indique le ministère. Les premiers éléments de l’enquête en cours sous la supervision du Parquet, précise la même source, ont révélé que ce réseau «recrutait des activistes marocains pour les envoyer dans des foyers de tension, particulièrement en Afghanistan, en Irak, en Somalie et à la zone sahélo-saharienne», ajoutant que des candidats s’apprêtaient à partir vers ces régions. Ainsi mardi 2 mars, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a annoncé le démantèlement d’un réseau terroriste, composé de six personnes, qui s’activait dans plusieurs villes du Maroc et projetait de commettre des actes terroristes. «Dans le cadre des efforts déployés par les services de sécurité pour lutter contre le terrorisme et l’extrémisme, ces services ont démantelé un réseau terroriste de six personnes imbues de l’idéologie takfiriste, qui s’activait dans plusieurs villes du Royaume et projetait de commettre des actes terroristes à l’intérieur du territoire national», indique un communiqué de la DGSN.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *