Démenti de la participation de Hassar à l’enquête de la PJ

Le ministère de l’Intérieur a démenti catégoriquement, samedi 12 septembre, les allégations de certains organes de presse sur la participation du secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur, Saâd Hassar, à l’enquête de la police judiciaire de Rabat suite à la publication d’articles sur la santé de SM le Roi Mohammed VI.
«Le ministère de l’Intérieur dément catégoriquement ces allégations sans fondement ni preuve et souligne que la procédure judiciaire en cours se déroule en toute transparence et sans aucune interférence», indique un communiqué du ministère.
Le communiqué fait suite aux informations relayées par certaines organes de presse prétendant que le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur aurait assisté ou participé à l’enquête diligentée par les services de la police judiciaire de Rabat sous l’autorité du Parquet suite à la publication d’articles sur la santé de SM le Roi Mohammed VI.
Le procureur général près le tribunal de première instance de Rabat avait ordonné à la police judiciaire de diligenter une enquête minutieuse avec le directeur de l’hebdomadaire «Al Ayyam», suite à la publication dans le numéro 391, du 4 septembre 2009, d’un article intitulé «L’énigme de l’annonce, pour la première fois, par le Palais d’un malaise de santé dont le Souverain a été victime…» Le Parquet a ordonné également une enquête avec «toute personne impliquée dans cette affaire».
Le procureur général près le même tribunal avait ordonné aussi à la police judiciaire de diligenter une enquête avec le directeur de l’hebdomadaire «Al Michaâl», suite à la publication dans le numéro 226, du 3 septembre 2009, d’un article sur la santé de SM le Roi. Le Parquet a, en outre, ordonné une enquête avec «toute personne impliquée» dans cette affaire, concernant la publication de cet article intitulé «Al Michaâl dévoile les raisons du communiqué du Palais au sujet de la maladie du Roi qui a inquiété l’opinion publique…».
Le Parquet près le tribunal de première instance de Rabat avait également ordonné à la police judiciaire de diligenter une enquête minutieuse avec le directeur de publication du journal «Al Jarida Al Oula», suite à la publication, le 27 août 2009, d’un article intitulé «La maladie du Roi reporte les causeries religieuses et son déplacement à Casablanca», ainsi qu’avec toute personne impliquée dans cette affaire.
Le procureur général avait indiqué que les articles en question comprennent «des faits mensongers et de fausses informations concernant la santé de Sa Majesté le Roi, contrairement à la vérité contenue dans le communiqué officiel publié par le ministère de la Maison royale, du Protocole et de la Chancellerie, signé par le Pr. Abdelaziz Maouni, médecin personnel de SM le Roi, directeur de la clinique du Palais royal».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *