Département d’El Gahs : Parlons femme !

Département d’El Gahs : Parlons femme !

Cette troisième édition a été aussi l’occasion pour faire connaître cette division de dresser les bilans. La division des Affaires féminines (DAF) est une entité qui existe depuis longtemps. Elle oeuvrait déjà du temps de l’indépendance par le biais des quelques foyers féminins. Les femmes pouvaient y accéder pour des initiations aux valeurs de civisme et de citoyenneté.
Dernièrement, la DAF est une division à part entière dotée de moyens humains et matériels pour la concrétisation de ses objectifs qui convergent tous vers l’assistance des femmes des milieux défavorisés. Plus en détail, la DAF se charge des activités socio-éducatives des femmes, elle assure la gestion et le fonctionnement des Centres de formation professionnelle pour les filles, sans oublier les foyers féminins et les garderies d’enfants.
« Nous accordons un intérêt particulier pour les garderies et les crèches pour enfants. La formation des femmes ne peut être faite sans les libérer de leur charge en tant que mère », explique Zahra Zoyout, responsable au sein de la DAF.
Les activités de cette division sont restées relativement dans l’ombre. Ce n’est que ces dernières années, notamment avec l’évolution de la société marocaine et l’avènement de la nouvelle Moudawana que la DAF essaye de médiatiser son action.
Selon les derniers chiffres révélés relativement à l’année 2004, la DAF possède et gère actuellement 749 établissements. Par le biais de 286 foyers féminins, elle est au service de 37.846 personnes. Les 124 Centres de formations professionnels desservent 6.738 femmes. Ces centres sont considérés comme le deuxième département formateur après l’OFPPT. Les filières de formation concernent des activités telles que la coupe et la couture, la broderie, le tissage et le tricotage, la coiffure. Les niveaux de qualification concernent les métiers d’opératrices en informatique, de vendeuses-caissières…etc. Quant aux 327 garderies d’enfants et les 12 crèches, elles prennent en charge plus de 174.000 enfants.
La DAF se met au service de la femme en général avec des efforts accentués vis-à-vis de la femme rurale. S’agissant des Centres de foyers féminins, le secrétariat d’Etat chargé de la Jeunesse fait prévaloir le monde rural. Ainsi, parmi les 286 centres qu’il gère, 157 sont installés en milieu rural, contre seulement 129 en milieu urbain. Ceci s’explique par la pauvreté du monde rural et son besoin plus insistant. La particularité de ces centres, c’est qu’aucun niveau de formation de scolarisation préalable, ni des conditions d’âge ne sont exigés. Ce sont des centres ouverts à toutes les femmes sans discrimination aucune. Ces centres interviennent pour l’initiation professionnelle des femmes, leur alphabétisation par le biais de campagnes de sensibilisation. Pour l’année 2004, elles étaient 12.000 personnes à avoir bénéficié des cours d’alphabétisation. Les campagnes de sensibilisation, outre l’alphabétisation, visent aussi l’encouragement à la scolarisation, l’information et la sensibilisation en matière de santé, notamment les MST, sans oublier la sensibilisation dans le domaine de la protection de l’environnement et l’éducation civique. Mises à part ces actions régulières relevant de sa vocation même, la DAF organise sa troisième édition du festival national des affaires féminines coïncidant avec la Journée mondiale de la femme. Son programme allant du 6 au 9 mars englobera, entre autres, une exposition des produits des adhérentes des différents établissements de la DAF. Pour les intéressés, Cette exposition sera faite à l’espace de la cathédrale Sacré-Coeur à Casablanca.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *