Derniers efforts avant le verdict

Jacques Chirac et Lionel Jospin ont choisi hier lundi les ondes pour s’attirer les dernières faveurs des électeurs encore dans le doute. Jean-Marie Le Pen (FN) et Arlette Laguiller (LO), étaient quant à eux attendus aux très prisés journaux télévisés du soir sur les deux grandes chaînes nationales.
Bref, l’heure était au branle-bas de combat par médias interposés, mais aussi par les dernières visites sur le terrain. Robert Hue (PC), était attendu à Amiens, François Bayrou (UDF) à Metz, pour des meetings de la dernière heure. Le week-end le seul mot d’ordre a d’ailleurs tourné autour du rassemblement des troupes et du «vote utile». Un message relayé à droite comme à gauche.
Le leader socialiste l’a même répété samedi lors d’un meeting à Lens, en appelant à une «mobilisation complète » dès le 21 avril. Avant de le réitérer dimanche sur la chaîne cryptée : «Il faut dès le premier tour donner suffisamment de poids et de présence à celui qui ensuite sera en état de concrétiser, de travailler – à la gauche du réel».
Côté RPR, Nicolas Sarkozy, qui convoite le poste de Premier ministre en cas de victoire de Jacques Chirac, a aussi défendu le vote utile. «Pour nous, il est très important de faire le meilleur score possible au 1er tour », a-t-il déclaré sur Radio J. «Notre capacité à rassembler au 2ème tour sera fonction du résultat du 1er». Tout ralliement de petits candidats s’avère donc crucial pour les gros de la troupe. Une enquête IFOP-Journal du Dimanche annonçait même que le premier ministre Jospin et le président sortant Chirac seraient en-dessous de 20 % dimanche prochain. La candidate trotskiste Arlette Laguillier (LO) semble par contre tirer son épingle du jeu, avec un score historique de 8%, soit au même niveau que Jean-Pierre Chevènement pourtant considéré comme le troisième ! Après avoir laissé l’avantage au premier ministre, les trois derniers sondages publiés annoncent par ailleurs une légère avance à Jacques Chirac. Au second tour, le président sortant l’emporterait par 52% (+2 points en une semaine), selon CSA/Libération/La Dépêche du Midi paraissant lundi. Il gagnerait d’un cheveu à 50,5% (-1) selon IFOP/Journal du Dimanche et se retrouverait à 50% (-1), à égalité avec le premier ministre-candidat, pour SOFRES/LCI/Politique-opinion paru vendredi. Une nouvelle tendance qui a fait dire à Jacques Chirac qu’il « sentait » la victoire. «Je ne peux pas faire de pronostics naturellement mais je le sens ainsi», a déclaré le président-candidat ce lundi…

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *